Légende du château de Vaulgrenant – Jura (39)

La vouivre du château de Vaulgrenant – Jura

Tout d’abord, quelques mots sur le château édifié au XIIIième siècle dont les premières traces datent du 12ième siècle, il est perché sur une arête rocheuse dominant la vallée de la Loue (le village de Pagnoz et Mouchard depuis le belvédère) ce qui permettait aux seigneurs de surveiller la route du sel et du bois étant donné sa proximité de Salins-les-Bains et de la forêt de chaux, il a été détruit en 1668 sous les ordres de Louis le Grand. Depuis 1970, des recherches ont été effectuées, puis plus récemment, une association de bénévoles (les amis de Vaulgrenant) s’occupe de le restaurer quelques semaines par année.

 

P1000055

Ce que dit la légende :
« Jadis, au château de Vaulgrenant, vivait une belle châtelaine.
Elle donnait des fêtes somptueuses où de jeunes seigneurs des villages environnants étaient invités. Les mendiants étaient toujours refoulés, et jamais aucune aumône ne fut distribuée.
Ces dérèglements la perdirent. Une sorcière décida de la punir pour son cœur de pierre et sa mauvaise réputation, elle la condamna à vivre dans un corps de serpent puis en vouivre, toutes les nuits. Folle de rage, elle ruinait et terrorisait les villageois.
Elle avait eu un fils, qu’elle avait appelé Georges, aussi beau que sa mère, mais aussi sage, bon et pieux, qu’elle avait été perverse. Il entreprit de délivrer la terre de Vaulgrenant de la vouivre méchante. Il combattit la bête, la terrassa et la tua en la faisant écraser par son cheval, elle et son escarboucle.
Sa victoire avait apporté la paix et la prospérité à toute la région, désormais libérée, mais il était tombé dans une profonde tristesse.
Un jour, il demanda à l’archange Saint-Michel qui avait vaincu le démon :
– Que doit-on faire du fils qui a tué sa mère ?
– Il doit être brûlé et ses cendres doivent être jetées au vent !
Georges fut brûlé et ses cendres furent jetées au vent. Mais elles ne s’envolèrent pas ; elles restèrent agglutinées.
Une jeune fille passant par là, remua du bout du pied ce tas de cendres. Et voici qu’au milieu, il y avait une belle pomme, une pomme de paradis. Elle la ramassa et la mangea. Mais elle devint grosse et mit bientôt au monde un garçon.
Lorsqu’il fut baptisé, il ouvrit la bouche et dit :
– Je m’appelle Georges et je nais pour la seconde fois.
Il mena une vie aussi édifiante que celle commencée dans sa première existence.
Le peuple l’honore sous le nom de Saint-Georges.
St. George de Hans von Aachen »

En effectuant quelques recherches, on apprend qu’il existe deux autres légendes, l’une débute en 1370, au temps où Ansel était baron de Vaulgrenant, hostile a Guillaume de Granson seigneur de Sainte croix, les deux hommes étaient en guerre, mais Ansel ouvrait ces portes aux quelques gentilshommes venu se rallier. A la suite d’une querelle, trois d’entres eux auraient assassiné Jean d’Arguel le seigneur de Rosoy. La comtesse marguerite qui était resté seule dans son manoir gémit de se crime, mais elle fut obligé de le pardonner car elle ne pouvait tirer vengeance de ce meurtre sans détacher parti de Vaulgrenant de puissant allié.

L’autre légende ne transmet aucune époque, mais décrit bien une vuivre (vouivre) qui vivait dans le donjon aux allures délabrés, elle avait une large tête et portait un diamant sur le front, elle aurait été vu plusieurs fois par des paysans. Elle aurait gardé un trésor, se cachait sous une voûte très sombre, pour pouvoir l’affronter il fallait être agile de ces mains et avoir le coeur fort, quelques hommes vaillant s’essayèrent à tenter l’aventure mais furent tous dévorés par l’être fantastique.

Quelques photos :

P1000051

P1000052

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour s’y rendre :  Depuis Salins-les-Bains, suivre la direction de Besançon-Dole, puis Mouchard. En partant du village de Pagnoz,
vous pouvez rejoindre le château par un sentier balisé en boucle de 4,5 km. Autre possibilité : Au centre de Pagnoz, suivre la direction du hameau « Vaulgrenant » et emprunter la route communale jusqu’à l’entrée du hameau, un parking a été aménagé.

A proximité :

Sur la carte : 

vauldegrantcarte

valgrenantinfo

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *