Le Vallon Druidique – Vosges (88)

Le vallon druidique, appelé « le vallon saint martin » est un site a ne pas manquer si vous voyagez prêt du void d’escles dans les vosges. C’est un lieu réputé pour ses vestiges légendaires, notamment le cuveau des Fées, la fontaine le Bœuf et la grotte Saint-Martin.

Il intrigue toujours les historiens dont les fouilles archéologiques n’ont jamais permis de confirmer les théories actuelles, on sait juste qu’il y a eu une période ou le domaine fût fréquenté par les celtes puis une période gallo-romaine pour ce qu’il y a de plus récent, mais l’on pourrait remonter bien au delà a une époque encore inconnue jusque là .

L’ermitage Saint-Martin.

P1000655 P1000657

 

 

 

 

 

 

 

L’ermitage Saint-Martin est situé dans une clairière traversée par « le Madon » (Le Madon prend sa source en haut du vallon, non loin du point culminant des Monts Faucilles, le Ménamont situé sur la commune de Vioménil), il comporte une petite chapelle de construction récente ( de 1958), une grotte profonde et trois fontaines.

La dédisaint-martincace à saint martin pourrait faire remonter la fondation de cet établissement à la fin du bas empire ou au début du haut moyen age, car on utilisait souvent ce nom pour la réutilisation d’un sanctuaire païen.

La chapelle remplace l’ancien ermitage datant du XVIIème siècle, de nombreux pétroglyphes, croix gravées dans la roche, niches à offrandes, montrent bien combien ces lieux ont été vénérés

La grotte Saint martin se compose en plusieurs parties, le porche naturel et une galerie creusée a la main de l’homme. Le porche présente de nombreux aménagements tels que des auges, des cavités de poutrage, des niches qui peuvent dater des premiers ermites de St Martin ou alors plus récemment de 1885 lors de son utilisation comme écurie.
La galerie artificielle suit une couche de grès tendre. Il y a quatre puits dans cette galerie dont trois sont profond de 5 mètres. On ignore encore quel en était leur usage.

Le cuveau des fées.

P1000660

Est ce qu’il s’agit là d’une pierre à sacrifices gauloise ou tout simplement d’une auge à fontaine ou d’une piscine baptismale ?

Le cuveau des fées est une vraie merveille de ce vallon. Il a été taillé d’un seul tenant dans le banc de grès à l’endroit où il repose pour une raison mystèrieuse. Sa forme intérieure circulaire a un diamètre de 3 mètres et une profondeur de 45 cm. Son pourtour extérieur forme un octogne assez régulier.
Dans son mémoire sur le cuveau des fées, Mangin propose l’hypothèse que le monolithe avait pu être destiné aux sacrifices humains, pratiqués par les druides, même s’il annonce ne pas avoir trouvé de preuve tangible. On ne trouve pas de documents antérieurs faisant référence à cette légende et il faudra attendre une quinzaine d’années avant qu’elle prenne sa vigueur.

En 1860, le maire d’Escles répond à une enquête dans laquelle il relate les deux traditions concernant le cuveau des fées. La première raconte que des fées enchanteresses faisaient la lessive dans cette auge, tandis que la seconde reprend les idées de Mangin sur un cuveau servant à « recueillir le sang des victimes humaines ».

L’explication la plus plausible est que le cuveau est un « raté » d’une meule, on savait que le site était exploité pour ces carrières. Elles sont considérées au XIXe siècle comme des temples gaulois puis les archéologues entreprirent des fouilles en 1998 qui permettent de découvrir deux monnaies ducales et d’un médaillon en argent, cette découverte a permis a dater l’exploitation du XVIIe siècle.

(A proximité du cuveau, vous pouvez voir des marques dans une roche : Une légende raconte que le diable qui se trouvait sur un rocher en face du cuveau voulant rejoindre les fées qui se trouvaient au cuveau s’est élancé et laissa les traces de ses griffes dans la roche en se réceptionnant).

P1000662

 

 

 

Photo de la carrière de meule

 

 

 

 

 

Quelques photos :

P1000634 P1000643

 

 

 

 

 

P1000648


 

Pour s’y rendre : Depuis darney, prendre la direction de la commune le void d’escles, dans un virage peu avant le village, vous verrez un parking avec un panneau indicatif, c’est de là que commence le sentier.

Sur la carte : 

cartevallondruide

 

 

 

 

 

 

 

 

vallondruidiqueinfo

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *