Alise-Sainte-Reine – Cote d’or

Alise Sainte Reine est une commune située dans la plaine des Laumes et s’étend au pied du mont Auxois en Cote d’or, à environ une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Dijon. Le Mont Auxois s’élève au dessus de la plaine, c’est un ancien oppidum gaulois qui a accueillit par la suite une importante cité gallo-romaine que l’on soupçonne être le lieu où s’est déroulé la bataille d’Alésia. Mais comment en être sûr à 100% ?

Sur les hauteurs du village, on peut apercevoir la statue de Vercingetorix dessiné par Eugène Viollet-le-duc (Photo d’illustration), sculpté par Aimé Millet; haute de 6,60 m et qui pèse environ cinq tonnes. Elle porte une inscription sur un bandeau, sur lequel on peut lire « La Gaule unie, formant une seule nation, animée d’un même esprit, peut défier l’univers ».
P1000692

Comment être certain que ce secteur est bien l’endroit ou s’est déroulé la bataille sanglante ? Ci-contre le livre de la Guerre des Gaules écrit par l’auteur même de cette conquête, Jules César.

Une description moyennement précise du site sur ce livre permettra aux historiens, archéologues de confirmer la thèse, alésia se situe a Alise sainte reine, en Bourgogne.

Comment s’est déroulé la bataille ? Les Gaulois sont opposés aux Romains, d’un coté, Vercingetorix et ses hommes (80 000 guerriers, 240 000 fantassins et 8000 cavaliers), de l’autre, l’armée de Jules César (on estime de 65 000 à 72 000 légionnaires, bien entraînés et ravitaillés régulièrement).

Les camps romains était à proximité sur les hauteurs. Ils avaient réalisé des fortifications en bois et creusé un fossé tout autour d’Alésia comme pour cerner la citée.

P1000697

Les Romains se plaçaient en formations rectangulaires, ils mettaient les plus jeunes soldats en première ligne et les plus âgés dans la dernière ligne. La cavalerie était à droite de la première ligne. La stratégie des Romains était de mettre le feu aux vivres des Gaulois proche pour les affamer et de les empêcher de venir en aide à Vercingétorix grâce à une double ligne de soldats, des tours avec des archers, des fossés, des troncs pointus et autres objets pouvant les ralentir.

P1000695

Vercingétorix lâche les armes devant la puissante armée de César.

Jules César remporte la bataille face à Vercingétorix. Les guerriers gaulois ont été donnés en esclave à chaque légionnaire. Vercingétorix est mis en prison et tué 6 ans plus tard.

Cette victoire met fin à l’indépendance de la Gaule en 52 avant J.C. et marque le début de la civilisation Gallo-Romaine : toute la Gaule est donc contrôlée par les Romains.

Près du site d’Alesia, dans la plaine, a été construit un MuséoParc Alesia. A l’intérieur on y trouve objets antiques, fac-similés, représentations de guerriers gaulois et de légionnaires romains, diorama, films, maquettes, bornes multimédia, reconstitutions de machines de guerre, maquette du site de la bataille d’Alésia. ( Voir Photo ci-dessous)

P1000689

Le site archéologique, quand à lui, est situé sur un plateau sur les hauteurs du village, il est occupé probablement dès le Vième siècle avant Jésus-Christ. Alésia devient une ville Gallo-Romaine et prospère grâce à l’activité de forgerons et d’artisans, avec une population de 4000 habitants à son maximum durant deux siècles et demi après le siège qu’elle a connue.

La cité est abandonnée au Vième siecle après Jésus-Christ, étant dévastée en 269 et en 276 par les migrations germaniques (Alamans et Francs)

Sous l’empereur Napoléon III au 19ième Siècle, un grand débat a lieu pour situer le site d’Alésia avec exactitude soit à Alaise en Franche-Comté soit à Alise Sainte Reine en Bourgogne, l’empereur se décidant après étude pour celui d’Alise Sainte Reine.

Un autre site, celui de Chaux les Crotenay dans le Jura n’a été proposé qu’en 1964 par André Berthier à partir d’une recherche de site par portrait robot.

Le site archéologique en image :

P1000684

 

 

Four de bronziers pour la production d’objets en bronze.

 

 

P1000681

P1000683
Le monument d’Ucuetis (dieu celtique de la metallurgie) avec une cour bordée de portiques et une salle souterraine creusée dans la roche.

 

 

 

Autres photos :

P1000694 P1000685

 

 

 

 

 

P1000696

 

Sur la carte ;

cartealisesaintereine

alesia

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *