Grotte de la Solborde – Echenoz-la-Méline (70)

A Echenoz-la-Méline, en Haute-Saone, au sud de Vesoul, on découvre le site de la Solborbe. C’est a la fois un site géologique, préhistorique, et un lieu de pélerinage. Tout d’abord en arrivant près du parking, on passe sous un pont dit “le pont du diable”, non loin de là, une “fontaine au diable”.

Proche de là, la grotte de la chaume (ou trou de la chaume) : elle aurait été occupée du paléolithique à l’époque gauloise; des ossements et des outils y ont été découverts, Georges Cuvier a en effet découvert à l’intérieur de cette cavitée, des ossements et des outils, qui attestent que des ours des cavernes puis des hommes de Néanderthal y avaient élu domicile.  Le Plateau de Cita environnant est un site au riche passé préhistorique qui domine toute l’agglomération de Vesoul.

P1010464 P1010463 P1010461

 

 

 

 

 

P1010467

Revenons à la grotte de la Solborde. C’est en 1663 qu’une statue en bois est découverte au pied de la grotte, il s’agit d’une vierge qui execute de très nombreux miracles depuis. Lors de notre visite, on a pu remarquer des Ex-voto à l’interieur de la chapelle et à la grotte. La chapelle a été construite en 1664 et détruite en 1791, puis reconstruite fin du XXème siècle.

 


P1010475

Ex-voto du vaisseau de C.F. Henry de Pusy, suite à une prière à Notre Dame de Solborde, il est épargné par la tempête en 1789.

“La légende de la Solborde raconte que de jeunes bergers auraient découvert une très ancienne statue de la Vierge dans la vallée d’Echenoz la Méline dans le “trou de la Roche”. C’est en partie grâce aux moutons que les bergers font cette découverte parce qu’ils avaient pris l’habitude de s’écarter des pâtures pour monter à cet endroit. Les bergers laissent la statue à l’endroit trouver mais prennent soin de cacher la statue miraculeuse. Ils descendent au village pour annoncer leur découverte. Les villageois s’empressent de monter et de vénérer la statue, et la transporte jusqu’à l’église. Mais dès le lendemain, la statue avait disparue. Tout le monde, bergers, villageois entreprend la recherche et retrouve la statue à l’endroit exact de sa découverte, à la Solborde, au trou de la Roche. On édifia une chapelle à proximité qui devient au fil du temps un haut lieu de pélérinage.”

 

P1010470 P1010480

 

 

 

 

 

 

 

Concernant la statue, il s’agit d’une Vierge à l’Enfant en bois polychrome, du premier quart du XVIe siècle,  le 15 août, la statue est portée en procession de la chapelle jusqu’à la grotte où elle a été découverte.

Le site est privé, de nombreuses indications le signal. L’accès à la chapelle et à la grotte est toléré, mais il est impossible de pénétrer dans la grotte, et il n’est pas autorisé d’approcher la cascade dite pétrifiante. Du parking jusqu’à la grotte, en passant par la chapelle, on suit une avancée de falaise dénommée la Roche des 12 Apôtres.

Quelques photos : 

P1010488 P1010468 P1010479P1010486

 

 

 

 

 

P1010482

P1010483

 

 

 

 

 

 

P1010485

 

Pour s’y rendre :  Suivez le panneau indicateur depuis Echenoz la Méline jusqu’au hameau des Cottets (vous passerez sous le Pont du Diable). Un parking a été aménagé pour les visiteurs, un sentier débute et passe par le rocher des 12 apôtres.

 

A proximité :

  • Gouffre du Frais Puits
  • Village de Chariez
  • Le sabot de Frotey les Vesoul

 

Sur la carte : 

solbordecarte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sitesolbordeinfo

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *