Ruines du Château de Mirebel – Mirebel (39)

P1030639 P1030640

 

 

 

 

 

Le château se situe sur un éperon rocheux dans le Jura, proche de la commune portant le même nom « Mirebel ».

Le château médiéval aurait été construit au 12ième siècle par les seigneurs de Vienne sur ce long et étroit éperon rocheux (400 mètres de long pour une vingtaine de large), il est aujourd’hui entretenu et consolidé par des bénévoles. Le château lui-même est délimité par deux fossés distant de 150 mètres au nord et au sud et par l’à-pic rocheux à l’est et à l’ouest. Des murs d’enceinte restent encore visibles partout autour du site.(*)

P1030681 P1030668

 

 

 

 

 

A l’intérieur, on observe d’abord un ensemble de creux et bosses cachant les restes de ce qui fut la basse cour. Plus loin, et un peu mieux conservés, le donjon datant du 13ième siècle  comportant de grandes fenêtres, des latrines à encorbellement sur le coté à-pic et archère. On peut voir également un autre bâtiment moins ancien et accolé au donjon avec chemin de rondes et deux petites fenêtres, c’est sans doute le logis du seigneur. Plus loin, on trouve la porterie, puis après cent mètres de marche, se trouvent une redoute avec tour et une citerne réservoir.(*)

P1030672 P1030690

 

 

 

 

 

L’histoire du Château : On retrouve des traces évoquant le château dès le 12ième siècle. On sait que de nombreux villages environnants en dépendaient. Le premier seigneur connu est Gérard 1er de Vienne (en 1172) et reste la propriété et la résidence de la famille de Vienne jusqu’au 15ième siècle.  La maison de Vienne était une puissante famille du comté dont le plus célèbre personnage est l’amiral de France, Jean de Vienne.

Le fief passa en 1422 aux Châlon-Arlay, Princes d’Orange qui devinrent, par mariage, Orange-Nassau et régnèrent aux Pays-Bas jusqu’à nos jours.

En 1479, Louis XI fait détruire complètement le château à l’aide de son armée, les quelques ruines servent alors de tour de guet jusqu’au passage en 1595 des troupes d’Henry IV qui détruisent définitivement la tour restante. (*)

Quelques photos du Château :

P1030667 P1030669 P1030676 P1030679 P1030682 P1030686 P1030688

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo de l’église Saint-André dominant le village. La nef actuelle et le clocher datent de la fin de l’âge gothique.

P1030644

 

 

 

 

 

Le belvédère Notre-Dame du Guet dit la Vierge. La statue de la Vierge est située sur une petite avancée rocheuse qui domine le village en contrebas. On peut y admirer la vue sur le Premier Plateau, la Combe d’Ain, le lac de Chalain, et sur les plateaux s’élevant vers les chaînes du Haut Jura.

P1030653 P1030661 P1030670

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A quelques kilomètres du château de Mirebel, en continuant les sentiers du bois de la Côte d’Heute, vous pouvez découvrir plusieurs voies romaines, dont l’ancienne voie de Pointat, on peut voir nettement les ornières creusées dans le roc avec un écartement régulier de 1,10 mètres qui permettaient le passage des roues des chars. Son origine n’est pas romaine, mais plutôt celtique.

P1030691 P1030692 P1030693

 

 

 

 

 

P1030697P1030696

 

 

 

 

 

 

 

Quelques autres photos des environs :

P1030645 P1030647 P1030651 P1030658 P1030667 P1030669 P1030673

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1030685

 

(*) : Sources panneaux sur site, wikipedia, Alphonse Rousset

Pour s’y rendre : Depuis Champagnole, prendre la D5 en direction de Crorenay, puis de Pont de Navoy (ou Lac de Chalain), puis continuer tout droit sur la D471 jusqu’à Mirebel, les ruines sont indiqué, le parking est situé a proximité de l’église Saint-André de Mirebel.

A proximité : 

  • Lac de Chalain, fouilles palafittes et les vestiges d’un château
  • Abbaye de Baume-les-Messieurs
  • Grotte et Cascade de Baume-les-Messieurs
  • Cirque de Ladoye

 

Sur la carte : 

mirebel

 

 

 

 

 

 

 

 

mirebelcha

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *