Castel Saint-Denis – Chassagne-Saint-Denis (25)

 

P1040654 P1040655

 

 

 

 

 

 

Le Castel Saint-Denis, également appelé « Château de Scey », est situé sur une hauteur de la commune de Chassagne-Saint-Denis, en proximité direct de Cléron et de son célèbre Château. Le nom du château a beaucoup varié au cours du temps, parfois orthographié Ceys, ou Cies, Ceiz, Ceix, Cis, Cys, mais le plus couramment sous le nom de Ceis

Aujourd’hui, il ne reste malheureusement que des ruines, mais des travaux sont actuellement en cours… Vous pourrez tout de même admirer un territoire riche de par sa faune et par sa flore classé réserve naturelle.

Les premières mentions du Château datent de 1083, des objets ont été trouvé lors de fouilles et permettent de penser que le site était occupé bien avant le 10ième siècle.

La tour Saint-Denis est aujourd’hui encore debout (photo d’illustration), elle doit son nom à la chapelle qui lui a été adjointe au 16ième siècle, elle a été érigée en 1166 par Pierre de Scey.  Quant à la tour Montsoufflot, elle a été construite en 1179 à l’extrémité de l’éperon rocheux mais il n’en reste plus rien.

P1040670 P1040665

 

 

 

 

 

Le château avait une position et un rôle stratégiques, construit sur un éperon rocheux à 485 mètres d’altitude, il dominait la vallée de la Loue et il permettait d’accueillir en temps de guerre les habitants de plusieurs villages alentour.

P1040704

La tour Saint-Denis

Le château se décompose en trois parties distinctes :

  1. La basse-cour : Ce lieu contenait une citerne qui récupérait l’eau de pluie, une écurie, une forge, une sommellerie (qui servait à stocker le vin local) et plusieurs maisons d’habitation, le tout datant du 16 et 17ième siècle.
  2. L’avant château : Un fossé sépare une partie rectangulaire à la basse-cour, elle regroupait une partie des logis et la chapelle datant du 16ième siècle.
  3. Le logis situé sur la pointe de l’éperon, contenait une cuisine, plusieurs chambres, une grande salle d’arme qui permettait de réaliser des festins ou de démontrer la puissance du seigneur

P1040673 P1040674

 

 

 

 

 

P1040681P1040684

 

 

 

 

 

P1040682

P1040678

 

 

 

 

 

Malheureusement, une fin tragique eu raison du Château et de son bourg, tout d’abord par Louis XI, qui en 1479 fait détruire une grande partie du complexe, une reconstruction eut lieu grâce à l’empereur germanique Maximilien qui donne son accord en 1494 jusqu’en 1550. Puis il est racheté par Nicolas Perrenot de Granvelle qui continua les travaux et les agrandissements de la forteresse de 1565 à 1576. Le château et ses habitants eurent à affronter les Suédois en 1638. Le château est complètement et définitivement détruit en 1674 par les soldats Français.

P1040716

Les armes, depuis le 15ième siècle, étaient : de sable au lion d’or, couronné de même, armé et lampassé de gueules, avec neuf croisettes, recroisettées, au pied fiché d’or, timbrées, couronnées d’or, surhaussées d’un lévrier d’argent, supportées par deux lions d’or.

Une légende se rapporte à ce lieu :

 Pierre de Scey était partit pour la guerre Sainte, il abandonna sa femme Huberte et son enfant au château. Un jour, il fût fait prisonnier, le seul moyen de le faire libérer était de payer une onéreuse rançon qu’il fallu régler avant l’année écoulé, sans quoi pierre serait tué. L’homme écrivit ce qu’il pensait être sa dernière lettre à sa tendre épouse. Quand Huberte reçu le message, le château était entouré de flammes, et la maladie touchait les villages alentours. Elle prit alors son enfant dans ses bras, et parti rejoindre son mari en terre sainte. C’est là, que durant la nuit, la gente dame fit face à la Vierge, qui lui remit un collier avec trois perles, qui serviraient amplement à payer la rançon. Ces perles, lui dit la Sainte Vierge, sont tes pleures au pied de mes autels. A leur retour au château, Pierre et son épouse firent reconstruire la forteresse, et dressèrent l’abbaye de Buillon à Chenecey-Buillon en guise de remerciement.

 

Autres photos du site et des environs : 

P1040714 P1040713 P1040709 P1040695 P1040693 P1040663 P1040657 P1040653 P1040652

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1040685 P1040687 P1040688 P1040721 P1040722

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1040735

 

 

A proximité :

  • Le miroir de Scey
  • Château de Cléron
  • Musée Gustave Courbet à Ornans
  • Rocher D’Ully
  • Grotte de Plaisir-Fontaine

 

Pour s’y rendre : Depuis Ornans, prendre la direction de Besançon, puis à la sortie d’Ornans faire environ 1km et tourner à gauche (Notre Dame du Chêne – ermitage), passer à Maisière Notre-Dame sur la D101, puis tourner à gauche à la sortie du village, un premier panneau indique « Castel Saint-Denis », se garer prêt du pont et continuer à pied sur la route goudronnée. Il est possible de monter en véhicule jusqu’à un second palier pour raccourcir la promenade.

 

Sur la Carte :


castel st denis

 

 

 

 

 

 

 

 

castelstdenis

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *