Château du Landskron – Leymen – (68)

P1060637 P1060639

 

 

 

 

 

 

 

Les ruines du Château du Landskron se situent à Leymen dans le département du Haut-Rhin en Alsace, proche de la frontière Franco-Suisse. Construit vers 1297 par les Munch de Bâle sur cette colline du Sundgau à 559 Mètres d’altitude, il servait essentiellement à contrôler la ville de Bâle et la partie Orientale du Sundgau.

Au cours de son existence, le Château dû faire face à de bien nombreuses péripéties, notamment lors du tremblement de terre en 1356 qui dévasta toutes les forteresses de la région. Mais bien avant déjà, de nombreux souverains se disputaient ces droits de propriété, mais se sont les Habsbourg qui ont mis fin aux querelles pour en prendre possession. C’est ainsi que l’histoire du Château se confond avec l’Autriche antérieur.

P1060640 P1060641

 

 

 

 

 

 

 

Les Munch de Bâles s’éteignent en 1461, le château est donné en bailliage en 1462 aux Reich (Reich Von Reichenstein) jusqu’en 1468, ce sont les Soleurois Suisse qui s’approprient ensuite la forteresse lors de la guerre de Mulhouse, ils ne l’a garderont pas longtemps puisqu’une année plus tard, les Reich récupèrent leur bien, l’agrandisse et le transforme en 1516 afin de l’adapter aux armes à feu, grâce en partie à l’empereur Maximilien 1er qui subventionna les propriétaires. Le château devient alors une vraie forteresse : les murs sont renforcés et la tour d’habitation devient une plateforme d’artillerie.

En 1618, commence la « guerre de 30 ans », après négociation le château passe aux mains de Bernard Von Weimaren en 1639.

P1060643 P1060644

 

 

 

 

 

 

 

Le 24 octobre 1648, la signature du traité de Westphalie met fin à la guerre de trente ans, le Sundgau appartient désormais au roi de France Louis XIV. Le château subit à nouveau des modifications, cette fois c’est Vauban qui s’y colle, il modernise la forteresse, et elle devient garnison d’environ trois cents soldats, elle servit également de poste pour contrôler la frontière, et comme prison d’état jusqu’à la Révolution Française.

En effet, quelques prisonniers politiques ou sous l’ordre du Roi ont été enfermés à partir de 1690. Un certain Bernard Duvergier de Soubardon, né en 1737 a La Nouvelle-Orléans était l’un d’entre eux. C’était un officier qui s’est installé à Versailles lors de la perte de la Louisiane par la France. Il était tombé éperdument amoureux d’une jeune Dame de la cour, mais cela n’était pas du goût d’un ministre qui le fît envoyer en prison en 1769 jusqu’en 1790.

Vingt et une années le privent de sa seule et unique raison de vivre, à sa sortie, il décède après quelques semaines de répit dans un hôpital à Strasbourg.  La belle et jeune Dame, aura passé vingt années de sa vie a rechercher son cher et tendre dans toute la France, elle le retrouve finalement au Château de Landskron grâce à l’aide de Bad Fluh, un aubergiste qui organisa l’évasion avec l’aide de quelques compagnons.

P1060662

En décembre 1813, l’Autriche et la Bavière alors hostile à Napoléon, attaquent le château et réussissent à s’emparer de celui ci durant trois jours seulement. Avec peu de moyens de défenses, il finit par être abandonné et pillé par la population. En 1814, le château est dynamité et incendié, complètement ruiné à l’exception du donjon qui fut sauvé grâce à l’action du curé de Hagenthal-le-Bas qui réussit à convaincre le général de Wrede, chargé de démanteler la forteresse d’épargner le donjon en témoignage de sa victoire.

P1060645 P1060646 P1060647

 

 

 

 

 

Les ruines sont par la suite vendues aux enchères et servent de carrière, mais la Famille de Reinach, agacée, met fin à cette pratique puisqu’elle l’a rachète en 1857.

En 1923, le site est classé aux Monuments Historiques. En 1970, les propriétaires installent de bien curieux résident : une colonie de singes, afin de créer un parc touristique et mettre en valeur le site, mais au bout de dix années, ce fût un échec, et donc en 1980 le site est mis en vente à nouveau.

Quatre ans plus tard, en 1984, une association le rachète, l’association binationale franco-suisse Pro-Landskron dont le siège est a la mairie de Leymen s’occupe de consolider et de restaurer les ruines, c’est d’ailleurs grâce a qui la découverte de la forteresse est libre et gratuite.

Quelques photos du site :

P1060678 P1060677 P1060676 P1060675 P1060674 P1060673 P1060672 P1060671 P1060670 P1060657 P1060658 P1060659 P1060649 P1060660 P1060650 P1060663 P1060652 P1060664 P1060653 P1060665 P1060654 P1060666 P1060655 P1060668

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1060656

 

Pour s’y rendre : Depuis Altkirch, prendre la D432 jusqu’à Ferrette, puis la D473, passer à Bouxviller, prendre la D9b à werentzhouse, passer Liebenswiller, continuer D9b jusqu’à Leymen, tourner à droite sur rue de la Gare, aller tout droit rue du Landskron, le parking se situe un peu plus haut par rapport a la chapelle rue du Landskron.

A proximité :

  • Parc zoologique de Bâle
  • Ruines du Château de la Ferrette
  • Ruines du Château de Morimont – Oberlarg
  • Grottes préhistoriques du Mannlefelsen – Oberlarg

 

Sur la carte :

maplandskron

 

 

 

 

 

 

 

 

 

infolandskron

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *