Château de Bussy-Rabutin – Bussy-le-Grand (21)

Le château de Bussy-Rabutin se situe à Bussy-le-Grand en Côte d’or, en région Bourgogne. De style Renaissance, le château de Bussy-Rabutin (ou de Bussy-le-Grand) date en partie du 12ième siècle, c’est le premier seigneur Renaudin de Bussy qui fait bâtir une maison forte à la même époque que la construction de l’église romane du village. D’autres parties du vieux manoir datent du 14ième siècle et connurent une succession de propriétaires qui défileront au fil des siècles.

Ce sont de véritables grandes familles Bourguignonnes qui vécurent dans ce château, tout d’abord, les Besort à partir de 1257, puis les Chastillon jusqu’en 1280. Malheureusement pour Jean V de Chatillon, il meurt sans avoir eu d’enfants. C’est Agnès, la fille de Robert de Chatillon (le frère de Jean V de Chatillon), qui transmet le domaine par mariage à un sire de Rochefort en 1336.

Il restera alors longtemps entre les mains de la puissante famille des Rochefort. Entre 1515 et 1530, deux ailes sont reconstruites par le baron de Bussy, Antoine de Chandio (petit fils de Jean de Rochefort, surnommé Chandio).

François de Rabutin  achète la baronnie en 1602 pour la somme de 12300 écus, et rajoute son patronyme devenant ainsi le château de “Bussy-Rabutin”. Le château est en 1600 dans un état proche de la ruine, François de Rabutin doit entreprendre de toutes urgence d’importants travaux. Le château était à l’époque un imposant donjon entouré de 4 tours protégées par un fossé remplis d’eau.

Léonor de Rabutin comte de Bussy, poursuit les travaux qu’avait entamé son père. Il fait une humble carrière militaire dans un camp d’infanterie et devient ainsi le lieutenant pour le roi en Nivernois. Il se marie à Diane de Cugnac avec qui il a 5 enfants. On le décrit méritant mais malheureux. Il meurt en 1644.

Le plus célèbre propriétaire des lieux fut le comte de Bussy Roger de Bussy-Rabutin, l’un des fils de Léonor de Rabutin. Il était le dernier fils survivant de Léonor de Rabutin et de Diane de Cugnac, il venait de temps en temps au château mais résidait surtout à Paris. Il a obtenu de nombreux titres, comme écrivain épistolaire; philosophe, général des armées royales du roi Louis XIV, courtisan de la cour de France, membre de l’Académie Française. D’autres titres moins brillants font leurs apparitions, il était connu pour être libertin, satirique, pamphlétaire.

À Pâques 1659, le comte Roger de Bussy-Rabutin prend part à une bacchanale dans son château de Roissy, où il critique outrageusement et scandaleusement sur le roi et sur la famille royale ainsi que sur les moeurs de la cour. Trois mois plus tard, il est condamné à un premier exil de la Cour de France par le jeune roi Louis XIV, dans le château familial de Bussy de son domaine bourguignon. N’ayant pas d’autres choix que de s’y contraindre, il refait la décoration intérieure et quelques aménagements.

Roger de Bussy-Rabutin récidive en continuant d’écrire des œuvres scandaleuses. En 1666, il est condamné à rester exilé dans son château de Bussy-Rabutin, il y restera 17 années. Il en profitera pour écrire et pour décorer richement sa demeure, il fera faire environ 500 portraits avec leurs lots de commentaires. Roger de Bussy-Rabutin meurt le 9 avril 1693. Auparavant, il avait obtenu le pardon du Roi Louis XIV.

La famille Rabutin vit dans le domaine jusqu’en 1733 puis, il est racheté et réhabilité par Etienne Dagonneau de Marcilly et sa femme. A la mort d’Etienne Dagonneau, son épouse restaure le château, les douves et les ponts et fait replanter des arbres. A partir de 1792, le mobilier du château est mis en vente, le château quant à lui est mis sous séquestre.

S’en suit, un enchaînement de propriétaires comme le comte de Sarcus qui tient beaucoup au château, et en prend bien soin. A partir de 1835, il entreprend sa restauration en préservant l’œuvre intégrale de Roger de Rabutin. Il fait également classer le château Monument Historique en 1862.

Quelques photos du château et du parc :

Lors de notre visite, nous avons eu la chance de profiter de l’exposition temporaire : Lanternes magiques & Fantasmagories.

Dans une ambiance “château hanté”, nous avons pu parcourir les salles richement décorées sur le thème des romans gothiques, des fantômes et autres spectres lumineux. Au programme : livres animés, illusions d’optique, ombres chinoises, effets spéciaux, un spectacle qui se veut visuel, mais également sonore… Frissons garantis.

Le château est la propriété de l’état depuis 1929, il est classé Monument Historique en 1862. Il est également Labellisé Maisons des Illustres

Pour s’y rendre : 

Depuis Dijon, prendre la N71 en direction de Troyes, puis la D6, puis aller à Villeneuve-les-Convers par la D19, et la D954 jusqu’au château de Bussy-Rabutin

Château de Bussy-Rabutin : 21150 Bussy-le-Grand.

A proximité : 

  • Tumulus du Bois Vert à Villeneuve-les-Convers
  • Vestiges d’Alésia – Alise-Sainte-Reine
  • Parc de l’Auxois
  • Village pittoresque Flavigny-sur-Ozerain

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.