Gorges et grotte de la Douix – Darcey (21)

Darcey se situe en Côte-d’Or en Bourgogne Franche-Comté, autrefois la commune se faisait appelée « Darcey la Jolie » surement en raison de ces charmantes maisons en pierre et d’une petite gorge aménagée pour la visite menant droit à une source et à une grotte.

Nous entamons la visite à la belle saison, il faut d’abord suivre le tracé d’un chemin « tondu » dans un champ pour comprendre que celui-ci nous mènes droit à la gorge.

 

 

Le site naturel est classé et il est très agréable pour une petite promenade en famille (très peu de dénivelé), et en chemin de retour, il est possible de faire une boucle en suivant le cours de l’eau qui vous mènera au village, depuis celui-ci retrouver le chemin du cimetière en suivant la départementale 6. Si vous souhaitez approcher la grotte, il faudra alors être prudent, le sol peut être dangereux et glissant.

 

 

 

 

 

La grotte se trouve dans une impasse, sous une falaise, à l’intérieur d’un porche de 12 mètres de hauteur. L’eau semble jaillir de plusieurs endroits, mais principalement par la grotte ou l’on mesure le plus gros débit. A certaines périodes pluvieuses de l’année, on parle même d’une cascade tellement le débit peut être impressionnant.

Sa première mention est rédigée par Claude Courtépée (historien spécialiste de Bourgogne) en 1774. Un plan a pu être dressé après plusieurs explorations à l’intérieur de la grotte. La difficulté de progression à l’intérieur de la caverne se fait ressentir depuis l’extérieur, tout d’abord parce qu’elle est parcourue par une rivière, mais aussi parce qu’il y a trois siphons sur sa trajectoire (et peut être plus). En 1858, deux personnes se sont noyées au niveau d’un siphon et plus récemment en 1975, un jeune spéléologue (Bernard Lavoignat) se noie lui aussi en voulant explorer le réseau souterrain. Depuis, un panneau indique l’interdiction de visiter la grotte sans en faire la demande à la gendarmerie de Venarey-les Laumes.

A partir du 19ième siècle, les explorations s’enchaînent, en 1854 par Carlet, puis Lucante qui estime qu’il n’est pas possible d’une quelconque présence humaine historique en vue de l’humidité de la grotte. Il faudra attendre le début des années 1970 pour que la grotte soit explorée plus en profondeur grâce aux techniques de plongée souterraine, ils réussiront à aller à 1 kilomètre de l’entrée. C’est Robert Lavoignat et Guy Sudour qui seront les premiers hommes à réaliser cet exploit dans cette cavité. Malheureusement, un effondrement empêche les scientifiques de parcourir le reste de la grotte et d’en découvrir ses secrets.

Jean-Angel Lucante s’est trompé lors de son essai géographique sur les cavernes de France et de l’étranger, même si d’apparence la grotte est fréquenté par quelques espèces de crustacés, d’araignées de type Meta menardi et bien sur, de chauves-souris (zone classé en ZNIEFF) ; des hommes sont bien passé par là dans un lointain passé.

Pour preuve, le morceau d’un vase datant de l’âge du Bronze a été trouvé non loin de l’entrée de la grotte, ainsi que des tessons datant de la période des champs d’urnes (approximativement de -1350 à -1150 avant J-C), d’autres tessons ont été retrouvé à moins d’une centaine de mètres de la source d’une période indéterminé mais ils ont surement été utilisé lors d’un rite funéraire.

Sources : Revue scientifique Bourgogne-Nature 7-2008 , Communauté des communes du pays d'Alésia et de la Seine. Merci à Robert Lavoignat

Quelques photos :


 

Pour s’y rendre : Depuis Dijon, prendre la D971, passer Darois, Val Suzon Haut, St-Seine-L’Abbaye, Chanceaux, après Courceau, tourner à gauche sur la D6, continuer tout droit jusqu’au carrefour « l’Arbre Rond » ou l’on trouve une croix, tourner à gauche sur la D6 en direction de Darcey. A l’entrée du village tourner à droite en direction du cimetière, deux choix s’offre à vous : – Parking du cimetière ou Parking en bordure de route à quelques centaines de mètres plus loin.

 

A proximité :

 

Sur la carte :

 

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *