La pierre Kerlinquin – Saint-Etienne-Les-Remiremont (88)

La pierre de Kerlinquin se situe dans le massif du Fossard dans les Vosges à 745 mètres d’altitude. Les scientifiques estiment que l’impressionnante pierre d’une hauteur de 50 mètres pèse près de 132 tonnes, ce gros bloc erratique, aurait été placé ici à l’air glacière.

Cette pierre porte plusieurs appellations, et s’écrit de plusieurs façons différentes : Kerlinkin, kerlinquin, kerlinken. Il paraîtrait que ce nom signifie que c’est la pierre de Merlin, il est vrai que si l’on remplace le « K » par un « M », on obtient la pierre de Merlinkin », « ker » en breton traduit un lieu d’habitation (village, ville, cité, habitat fortifié), quant à linkin, il s’apparente au breton « furlikin », c’est à dire une sorte de clown ou de bouffon. Autour de la pierre la légende préfère y voir des lutins danser, ou un lieu de rendez-vous des fées.
En parlant de légende, cette pierre n’est pas en restes, on dit par exemple que la nuit du samedi saint lorsque la cloche de Vagney se met à sonner, la pierre se met à osciller et a faire un tour complet sur elle-même.
Une autre tradition explique que les femmes désirant un enfant ou souffrant de problèmes de stérilités venaient se frotter à la roche de fécondité qui avait le pouvoir d’offrir à ces femmes la possibilité d’être enfin mère. (C’est une tradition que l’on retrouve également très fréquemment dans la région du Morvan). La roche contiendrait dans ces entrailles les futurs enfants, qu’elle finit par libérer la nuit à minuit en s’ouvrant et laissant les nourrissons découvrir le monde.

 

Comment ce gros bloc erratique a pu se retrouver là ? Une supposition : « Il aurait d’abord été arraché de son lit de carrière de pierre pour être déplacé jusqu’ici par un glacier, il y a de cela, des millions et des millions d’années ».  Sur les façades de la pierre, on peut observer des cupules (creux circulaire effectuée par un être humain) qui s’amenuise un peu avec le temps. Ces cupules prouvent que le lieu ait été fréquenté à l’époque du néolithique. L’autre supposition est que les hommes préhistoriques ont déplacé cette pierre massive avec la même méthode qu’en Bretagne ou à Stonehenge.

 

Bien plus tard, lors de la période celtique, ce sont des druides qui se rassemblaient autour de la pierre pour procéder à des rituels. Tout ceci explique pourquoi la pierre porte plusieurs étiquettes, suivant les périodes historiques de notre terre. Bloc erratique, Mégalithe, Menhir, Roche de fécondité, aujourd’hui le lieu est encore fréquenté par les randonneurs, et par les assidus de magnétisme par exemple. Sur les photos, on ne se rend pas compte du gigantisme de la pierre, mais une fois sur place, nous sommes stupéfaits. Pour les marcheurs, il y a énormément de variantes et de curiosités à voir dans le massif du Fossard (Pierres, sources, chapelles, ruines, croix…), il faudra quand même prévoir plusieurs heures de marche.

La pierre de Kerlinquin a été classée comme monument historique par la loi du 30 mars 1887.

 

Quelques photos :

 

 

Pour s’y rendre : Depuis Remiremont, prendre la D417 en direction de Gérardmer, au rond-point de la zone commerciale de Remiremont, prendre la sortie indiquant Saint-Étienne-lès-Remiremont en empruntant l’avenue de l’Europe. Continuer rue de la Moselotte. Au prochain rond-point, prendre la première sortie rue des 5ème et 15ème BCP, une fois devant la Gendarmerie, continuer en empruntant la route de Saint-Romary. Se garer face au restaurant du lieu-dit « Saint-Romary », un parking pour les randonneurs a été aménagé. Suivre l’itinéraire du pont des fées, puis croix de Saint-Arnould et pierre de Kerlinkin. Autre alternative, il est possible d’emprunter les routes forestière contournant le morthomme à condition d’avoir une carte IGN sur soi.

 

A proximité :

  • Le site du Saint-Mont
  • La fontaine Sainte-Claire
  • Le vieux Saint-Amé
  • La croix de Saint-Arnould
  • Le pont des fées
  • La source et la chapelle Sainte-Sabine
  • Le fardeau de Saint-Christophe

 

Sur la carte :

 

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *