Le chêne des Filles – La Bretenière (39)

 

La Bretenière est un village d’un peu plus de 200 habitants, situé en bordure de la forêt de Chaux dans le Jura en Bourgogne Franche-Comté. Cette commune se composait au Moyen-Age, d’une maison forte qui aurait été le lieu d’un très grand rassemblement incluant plusieurs Princes Franc-Comtois, et des nobles afin de prendre des décisions sur l’avenir du Comté.

 

C’est une tragique histoire que nous avons recueillis un peu par hasard. L’article a été placé dans la catégorie mystère, et non légende. Pourquoi ? Les faits réels d’une légende sont remis en question, ici les faits sont historiques et bien réelles, la finalité par contre reste un mystère.

L’histoire se déroule le 1er Juillet 1786, pendant que nos bons cousins charbonniers vivent et travail paisiblement dans cette immense forêt de Chaux depuis plusieurs siècles, deux filles d’un petit village en lisière de bois, Anne et Claudine Coupi décident de profiter du ciel bleu en allant se balader. Les deux sœurs pénètrent dans la forêt et s’enfoncent jusqu’au lieu appelé à cette époque « le triage ». Le ciel commence à se charger de nuages, on entend l’orage gronder et se rapprocher rapidement. Pas le temps pour les deux commères de retourner au logis, elles s’abritent sous un chêne pendant que les éclairs frappent les parages. Malheureusement, le destin ne les épargnera pas ce jour là, l’éclair foudroie l’arbre et les deux jeunes filles, les tuants en un instant.

Ce drame de la vie, peut arriver sans que l’on s’y attende. Nous imaginons tous la douleur qu’ont pu ressentir les parents en ces moments là. Surtout lorsque les gardes forestiers se sont chargés d’abattre le chêne pour moitié brûlé.

La vie reprend son cours, mais la douleur des parents de perdre leurs deux chérubins ne s’estompera jamais. Ils retournèrent régulièrement au lieu « maudit » pour se souvenir de leurs filles Anne et Claudine.

Ses parents vieillissant, et toujours autant attristés, cette année là, à la place du chêne sous lequel leurs deux filles s’étaient abritées, grandit un nouvel arbre. Un étrange chêne dont le tronc se dédouble. Quel coïncidence me direz vous, deux filles meurent foudroyées et à cet emplacement précis, un chêne a « deux tronc » prend place.

Cette histoire a toujours étonné et marqué les villageois, Joseph Mourey faisait parti de l’un d’eux, il tailla une croix en bois pour la placer à cet endroit, afin que le lieu soit gardé dans toutes les mémoires.

 

Quelques photos : 

 

 

Pour s’y rendre : A ne pas confondre avec la Bretenière situé dans le Doubs, celle ci est dans le Jura en bordure de la foret de Chaux. Prendre la D673 entre Besançon et Dole. Au centre de la commune d’Orchamps, descendre rue Louis Pasteur direction « Our » ou « La bretenière ». Continuer sur la D224. Traverser la Bretenière et continuer tout droit jusqu’au parking à l’entrée de la Forêt de Chaux (route de Grandjean). Il faut ensuite continuer à pied sur la route forestière goudronnée, passer l’oratoire St-Thibaud jusqu’au panneau et la croix indiquant le chêne des Filles.

A proximité :

  • Oratoire St-Thibaud des bons cousins charbonniers
  • Les baraques du 14
  • Salines Royale d’Arc-et-Senans
  • Le saut de la Pucelle à Rochefort-sur-Nenons

 

Sur la carte :

 

 

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. moret
    9 octobre 2017
    Reply

    A l’avant dernière ligne de l’avant dernier paragraphe :

    « deux jeunes filles meurent foudroyer » : foudroyées

    cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *