Saline Royale d’Arc et Senans (25)

Les Salines Royales d’Arc-et-Senans se situent dans le Doubs en Bourgogne Franche-Comté, aux abords de l’immense forêt de Chaux.

L’édification de la Saline Royale a duré quatre années (de 1775 à 1779) et l’on doit sa construction au célèbre architecte Claude-Nicolas Ledoux.

Les bâtiments sont tous d’une grande importance historique, à ce titre, l’ensemble de la saline fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982 et, est classé aux monuments historiques en 1926 et en 1940.

 

La Saline Royale est constituée de onze bâtiments : le bâtiment des gardes (l’entrée et sortie), on y trouve aussi une boutique  (livres, bibelots, souvenirs, jouets…) et l’ancien cachot servant d’espace jeux pour les enfants. La tonnellerie, aujourd’hui un musée. La maréchalerie, point de restauration/bar. Bernier-Est, un musée sur Claude-Nicolas Ledoux. Tandis que Bernier-Ouest est interdit à la visite (Hôtellerie), tout comme le Commis (Administration) et la Gabelle (Chambres d’hôtes).

Quant aux deux immenses salles nommées : Sel-Ouest et Sel-Est (sans jeux de mots), proposent différents spectacles, concerts, ou même des expositions temporaires au cours de l’année.

Ci-dessus, on aperçoit au milieu des trois marronniers, la maison du directeur. On y apprend l’histoire du sel dans la région et dans le monde, au sous-sol, on raconte au moyen de panneaux et de vidéo le fonctionnement et les différents sites faisant partie du patrimoine de l’UNESCO. A l’étage, on visite les expositions temporaires et l’on peut si l’on en fait la demande, réserver des salles de réunion pour les entreprises par exemple.

 

 

 

Claude Nicolas Ledoux était un visionnaire, il rêvait de fonder la ville idéale. Né d’une famille modeste, il étudiera l’architecture grâce à l’aide financière de l’abbé de Sassenage (de 1749 à 1753).

En Franche-Comté, on détecte la présence de gisements de sel dans le sol. A cette époque, on utilisait le sel (appelé or blanc) comme mode de conservation pour certains aliments (poissons, viandes…). Ce procédé était appelé le saumurage, il consistait à plonger l’aliment dans une saumure (eau salée).

On confit alors à l’architecte le projet ambitieux d’édifier la Saline Royale d’Arc-et-Senans, ce qui devient un véritable chef-d’oeuvre. L’entrée, sous la forme d’une grotte (classée zone protégée due à la présence d’une espèce de chauve-souris), nous mène droit en face des dix bâtiments.

La cité idéale d’après les plans de Ledoux aurait été de construire une ville complète formée d’un cercle entier accompagnée et parsemée de plusieurs infrastructures tout autour. Cette ville aurait eu le nom de Ville de Chaux.


Une visite assez onéreuse mais à conseiller (au moins une fois), de préférence l’été, les jardins et le parc dans leurs ensembles sont magnifiques et le cadre agréable, renseignez vous bien sur l’exposition du moment, les musées sont assez petits et la visite peut s’avérer assez courte.

Quelques photos :

 

 

 

 

Pour s’y rendre : Adresse : Grande Rue, 25610 Arc-et-Senans

A proximité :

 

Sur la carte :

 

 

 

 

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *