Le poron Meurger – La Roche-en-Brenil (21)

Réputé pour sa légende et faisant partie de l’un des sites répertorié comme hanté en France, nous voilà à l’assaut du Poron Meurger (Poron du diable), à quelque distance de la Roche-en-Brenil en Côte d’Or.

Pour rejoindre le site, nous avons emprunté le sentier des pierres & légendes, douze kilomètres sur le papier (pas moins de vingt-deux kilomètres sur le terrain, hic), à explorer ces pierres tant décrier lors de contées nocturne pour faire peur aux petits et aux plus grands….

Le fauteuil du diable

Ça fait plusieurs siècles que l’on parle de cette légende où le Diable et Dieu sont les deux seuls dignitaires. Ces lieux ont donc été convoité par le malin en personne, ci-dessus, un fauteuil depuis lequel il s’avoua vaincu. Ces blocs de granit sont selon l’histoire le point final d’un pacte malicieux entre Dieu et le Diable. L’accord consistait à s’approprier l’âme des villageois, si le diable arrivait à bloquer la porte de l’église de la Roche-en-Brenil avec des pierres d’une autre terre avant que la cloche sonne, les croyants lui appartiendront. Mais pendant que le Diable se charge de transporter les massifs blocs de pierre, la cloche se met à sonner. Il perdra donc la partie. Il abandonna les pierres sur place et laissa ces empreintes sur celles-ci.

C’est vrai que l’on retrouve de nombreuses marques sur ces pierres, que ce soit des gravures, de petites et de grandes cuvettes, des tranchées rectilignes ressemblant à des griffures géantes…

C’est évident que l’endroit se prête à offrir un fantastique panorama digne d’un livre sur les mystères, il ne manquait plus qu’un peu de brume ce jour-là…

On sait que durant plusieurs siècles, cet emplacement a été le lieu de toutes sortes de réunion, possiblement un lieu de sabbat par les sorciers du Morvan, mais également un lieu fréquenté par des sociétés secrètes qui officiaient de façon douteuse et par période aléatoire. Les anciens, eux, pensent que les druides effectuaient des célébrations durant le solstice d’été. Les rites consistaient à offrir du vin et du pain à une divinité celtique (le vin dans le monde celtique n’est attesté qu’à partir du dernier tiers du VIe siècle avant J-C), les cuvettes et les tranchées font penser à des tables de sacrifices.

Mais ce n’est pas tout ! Ces pierres auraient selon la tradition populaire, la propriété de diriger les nuages lors de gros orages et par conséquent, protéger les habitants du village et des hameaux alentour.

Ces rites, ces traditions locales n’en font pas pour autant un lieu hanté ! Sauf que certains témoins auraient entendu d’atroces cris provenant des bois, pointant sur ce secteur. Les observateurs n’ont pas su affirmer si c’était le cri du diable ou de l’âme des sorciers…

 

Quelques photos :

 

Pour s’y rendre : Depuis la Roche-en-Brenil, prendre la D4L, passer les Teureaux de Mâches, puis, dans les grands virages, surveiller le chemin forestier partant à droite. Monter à pied sur environ 400 mètres pour arriver au poron Meurger.

A proximité :

 

Sur la carte :

 

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.