Château de Commarin – Commarin (21)

Le château de Commarin : Sous le signe de l’ésotérisme

Ce magnifique château a été construit sur la commune de Commarin en Bourgogne Franche-Comté, une commune voisine à celle de Châteauneuf où l’on retrouve un château fort, un village pittoresque et un ermitage intéressant perdu dans les bois. Le château est aussi à proximité du lac de Panthier, plus récent que le château (mis en eau en 1836), il est possible d’en faire le tour, comptez entre 4,5 et 5 kilomètres.

 

L’histoire du château :  Le château est mentionné pour la première fois en 1214 sous l’allure d’une maison forte, mais l’on se doute qu’une “villa romaine” existait auparavant. Il y aura alors au cour de ses 900 années d’histoire, des constructions, des remaniements et des restructurations, faisant devenir la maison forte en un immense château-fort avec des styles architecturaux différents jusqu’à devenir à nos jours un château d’habitation.

A son tout début, alors que ce n’était qu’une maison forte, les successions se concédaient de famille en famille, mais le dernier héritier des Commarin, Pierre de Commarin, n’avait pas d’enfants. Quand il mourut en 1346, c’est son neveu Jean de Cortiamble (appelé Courte Jambe) qui reprit la bâtisse.

Par la suite, Agnès de Cortiamble apporta la demeure à la puissante famille Bourguignonne de Dinteville, grâce à son mariage en 1419 avec Jean III de Jaucourt de Dinteville. Jacques de Dinteville (cousin germain de Philippe Pot) hérite du château de Commarin en 1477.

 

La fille unique de Jacques de Dinteville; Bénigne de Dinteville, se marie en 1499 avec Gérard de Vienne, seigneur de Ruffey, c’est ainsi que la famille de Vienne prend les commandes de Commarin. Gérard de Vienne meurt en 1554. Le château restera aux mains de la famille de Vienne jusqu’en 1725. Entre 1702 et 1713, Charles II de Viennes et sa femme entreprennent de gros travaux de reconstruction. Deux tours sont détruites, ainsi que des enceintes et des fortifications.

Marie-Judith de Vienne, fille unique de Charles II de Vienne, se marie en 1725 avec Joseph-François de Damas (Marquis d’Antigny), la forteresse devient la propriété à la famille Damas d’Antigny. Marie-Judith meurt le 29 juin 1780, à l’âge de 81 ans. L’appartement de Marie-Judith a gardé son aspect de l’année tragique de sa mort, il se visite à ce jour.

Durant la Révolution Française, le Marquis de Damas sera capturé trois fois. Les villageois le délivreront par deux fois. Pour sa troisième arrestation, c’est la mort de Robespierre qui le sauve.

 

De 1811 à nos jours : Charles-César de Damas d’Antigny hérite du château au décès de son père. Le duc Charles de Damas épouse Aglaé Andrault de Langeron avec qui il a une fille unique : Adélaïde Louise Zéphirine de Damas. Elle se marie avec François Elzéar comte de Vogüé. La noble famille de Vogüé est originaire du Vivarais (province du Languedoc). Adélaïde Louise Zéphirine de Damas meurt le 22 décembre 1838 à l’âge de 54 ans. Leur fils, Charles Louis de Vogüé participe à la bataille des Ardennes en 1940, malheureusement, il ne survivra pas.

 

La visite du château est à ce jour payante et seulement guidée. Après un temps très court d’attente, on commence par l’aspect extérieur du château, puis on enchaîne par les écuries, les cuisines, la chapelle. La guide est un peu rapide. Il est difficile de faire des photos dans de telles conditions (groupement + guide pressée) mais nous y sommes parvenu. Il faut dire que je suis accompagné d’une passionnée de photographies qui sait s’adapter à toutes les situations. Pour continuer la visite, il faut enfiler des protections de type surchaussure jetable pour ne pas abîmer les sols (mais vous verrez que ces couvre-chaussures ont un potentiel lustrant). On parcourt alors les authentiques appartements à l’étage, tout est meublé (chambres, salon, bibliothèque, bureaux…). La guide nous parle souvent de “symboles” ésotérique, alchimiste… (Admirez) Quelques photos de ces symboles :

 

L’ésotérisme à Commarin :  Il est tout d’abord question de quelques tapisseries datant du 16ième siècle qui ornent les murs, on y trouve un bestiaire de créatures fantastiques comme la licorne, la sirène… ce sont des symboles ésotériques, héraldiques et alchimiques laissant leurs parts de mystère. Nous savons juste qu’elles ont été façonnées pour Bénigne de Dinteville et son époux Gérard de Vienne. Dans l’alchimie, la licorne  est un symbole de puissance, et de pureté. Dans la vieille légende, elle est dotée de pouvoirs magiques. La sirène est un symbole fort dans l’alchimie, on parle ici de transformation de la matière.

En parlant de transformation, dans l’une des entrées du château, on peut observer une étrange statue représentant une licorne qui a été mutilée, la corne absente est remplacée par des cornes de bouquetins.

D’autres signes ou représentations en rapport avec l’étrange : sur un triptyque datant de 1526, ou encore le fond d’un récipient sur lequel on voit une étoile ésotérique gravée. C’est une étoile à huit branches (Octogramme), l’étoile à huit branches symbolise un astre.  Représentant Ishtar, la déesse de l’amour et de la guerre dans l’ancienne civilisation babylonienne.

Sachez enfin, qu’après la visite guidée du château, il est possible de se promener librement dans le parc du château. Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 

 

Quelques photos :

 

 

 

 

Pour s’y rendre : Depuis Pouilly-en-Auxois, prendre la direction et se rendre à Créancey, puis, prendre la D114D, longer le réservoir de Panthier. Arriver au croisement avec la D977 Bis, tourner à gauche direction Commarin. Le château est a l’entrée de la commune, sur la gauche. Le parking visiteur est en face de l’entrée du château.

Adresse : Route départementale, 21320 Commarin

A proximité :

  • Château et village pittoresque de Châteauneuf
  • Château en ruine de Marigny à St-Victor-sur-Ouche
  • Grotte de Tebsima à St-Victor-sur-Ouche
  • Grotte de la Roche chèvre à Barbirey-sur-Ouche
  • La table des druides à Barbirey-sur-Ouche
  • Le trou qui fume à Barbirey-sur-Ouche
  • La roche fendue à Barbirey-sur-Ouche

 

Sur la carte :

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *