Château de Montfort – Montigny-Montfort (21)

Le château de Montfort se situe en Bourgogne Franche-Comté, sur les hauteurs du hameau de “Montfort” (à 312 mètres d’altitude), non loin de la commune de Montigny-Montfort. Le château a été construit sur une extrémité au Nord de la Montagnotte de Monfort (350 mètres à son point culminant). Plus bas, on retrouve le hameau de Montfort, dérive du latin signifiant que le sommet est fortifié.

Ce fût une journée mémorable, tant par la chance qui nous a sourit, que par les guides qui se sont très bien occupés de notre visite.

 

Nous arrivons donc au matin, poussés par la curiosité et l’excitation de découvrir cette “ruine” marquée sur la carte IGN. On se gare à deux cents mètres du château, et on s’avance jusqu’aux panneaux. Il est expliqué que le chantier est interdit aux publics et que pour visiter les lieux (ce n’était pas prévu), il faut au préalable contacter l’association qui s’occupe du site et réserver. La visite est donc obligatoirement guidée et gratuite (il est possible d’acheter des livres, fascicules, souvenirs…).

Avoir fait trois heures de route pour se retrouver face à un panneau interdisant l’accès… Ce n’était pas de bol… Sauf que les bénévoles étaient en plein chantier de rénovation, et malgré leur temps précieux, l’un d’eux accepte de nous faire une visite “VIP” des lieux.

 

Parlons un peu du château ! Avant que le château soit érigé, on pense qu’il existait une simple tour en bois. Il y a un mystère quant à la date de la construction primitive de la forteresse. Ce château est comme de nombreux autres, remanié par plusieurs propriétaires pendant de nombreux siècles.

Les premières traces retrouvées nous signalent que Bernard de Montfort fût parmi les seigneurs. Nous sommes alors vers l’an 1075, Bernard de Montfort serait possiblement le premier à avoir fait construire ce château en pierre. Il est mort vers 1107.

La période entre 1107 à 1289 reste sans information sur ce qu’est devenu le château et sur ses différents propriétaires.

 

C’est ensuite Géraud de Maulmont qui restructure le château vers 1289-1290. Il est le cadet d’un lignage de chevaliers de la région de Nontron et Châlus il fut, clerc des Limoges, puis d’Alphonse de Poitiers, puis des rois de France : Philippe le Hardi puis Philippe le Bel. Il fut chanoine du Puy, de Lyon, de Bourges, de Limoges, abbé du Dorat, chambrier du pape Boniface VIII. Il reçoit de Marguerite de Limoges ce château parmi d’autres pour services rendus. Il ne tarde pas à modifier le château en faisant bâtir un mur accompagné de trois tours.

Géraud de Maulmont meurt en 1299. C’est son neveu, Pierre de Maulmont, et son frère, Guillaume qui reprennent la main par testament.

Vers 1350, le lieu revient à Geoffroy de Charny, c’était le seigneur de Lirey, et de Savoisy. Il était un chevalier français de la première moitié du 14ième siècle, également auteur de trois ouvrages portant sur la chevalerie.

Geoffroy de Charny est fait prisonnier par les Anglais en 1347. Il est libéré en 1351 grâce à une rançon payer par le roi. Malheureusement pour lui, il sera tué en 1356 lors d’une bataille vers Poitiers, à Maupertuis.

Jeanne, sa bien-aimée devenue veuve, continuera d’éduquer ces deux enfants, Geoffroy et Charlotte. Le fils Geoffroy, devenant Geoffroy II de Charny succédera à son défunt père. Il se mariera avec Marguerite de Poitiers. En 1398, le seigneur Geoffroy II meurt. Sa fille Marguerite hérite de toutes ces terres. Elle épousa en 1400 Jean de Bauffremont qui décède à la bataille d’Azincourt en 1415. En 1418, elle se remarie avec Humbert de Villersexel  comte de la Roche, seigneur de Villersexel, Maîche, Orbe et Saint Hippolyte.

Ils vont tous deux à Lirey récupérer le “Saint Suaire” de Turin, et le met à l’abri des pillards au château de Montfort. Vous avez donc bien lu, le très connu linceul de Turin a fait un séjour à Montfort. A la mort de Jean de Bauffremont, Marguerite voyage dans différents endroits de France avec le linceul tant convoité. Elle finit par échanger ce bien précieux contre un château à Anne de Lusignan.

 

Un siècle plus tard, vers 1521, le château est mis sous séquestre par François 1er jusqu’au 19 mai 1547. En effet, Guillaume de Nassau, prince d’Orange et comte de Nassau, réussi à obtenir la levée sous séquestre. A la mort de celui-ci (assassiné en 1584), ces filles ont du mal à se mettre d’accord sur les possessions. C’est finalement Amélie d’Orange-Nassau qui hérite de la forteresse. Amélie d’Orange-Nassau entreprend les plus importants travaux et nous entrons alors dans une période mouvementée de l’histoire à cause des guerres de religion. Le château subit quelques attaques sans grande importance.

Le château est vendu en 1688 à François Michel Le Tellier. Il ne profita que très peu de cette demeure, puisqu’il meurt 3 ans plus tard. Ces héritiers vivront à Montfort jusqu’au 31 mai 1731.

Le château est par la suite acheté par le baron Frédéric de la Forest et sa femme pour 100 000 livres afin d’en faire un lieu d’habitation. En 1774 la baronne meurt, le château n’est plus entretenu et se fait piller à plusieurs reprises. Les descendants de la famille de La Forest proposent à l’ancien domestique qui vivait autrefois au château de le racheter pour la somme modique de 1200 Francs. A partir de 1817, le château tombe en ruine, dans l’oubli total, seules les terres sont utilisées.

 

Aujourd’hui, le château est en restauration. Il y a encore énormément de travail. Cependant, la visite n’est en rien comparable avec un château en ruine totale. De nombreux éléments visibles sont intéressants. On peut visiter par exemple un souterrain (glacière), un mini musée avec des objets trouvés sur place (voir photo ci-dessous).

A l’intérieur du château, on trouve une plaque rendant hommage à Jean Marie Fériès. Ce monsieur dévoué, racheta le château avec sa femme en 1985 et entreprit des travaux pour lui redonner de sa splendeur jusqu’en 1996. Et puis, l’association Mons Forti reprend le relais et acquiert le château pour un euro symbolique.

Depuis 2008, les bénévoles de l’association “Mons fortis” l’ont en grande partie dégagé des déblais accumulés au cours des siècles. J’aimerais remercier les bénévoles de cette association pour le travail entrepris et pour la visite. Nous avons eu à faire à des personnes passionnées et passionnantes.

 

Quelques photos : 

 

Pour s’y rendre : Depuis le centre de la commune de Montigny-Montfort, il faut prendre la D103L jusqu’au croisement, puis tourner à droite sur la D980, continuer jusqu’au hameau “Montfort”, au croisement, prendre à gauche, monter jusqu’à la croix puis tourner encore à gauche, passer devant la chapelle puis tourner à droite. Continuer de suivre la petite route qui mène au sommet de la colline, sur le parking du château.

A proximité :

 

Sur la carte :

 

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.