La source de la Beune – Rougemontot (25)

 

Nous sommes dans le Doubs, pas très loin de Baume-les-Dames. C’est un endroit très isolé, où l’accès n’est pas aisé. En fait, sans carte ou sans l’aide d’un guide, il serait pratiquement impossible de trouver l’endroit. Après quelques dizaines de minutes à tourner en rond, en voiture. En essayant de capter un réseau GSM. On décide de finalement se garer sur une petite place le long de la route, et de reprendre l’investigation à pied.

Le hasard faisant bien les choses, on se résout à emprunter le vestige d’un ancien sentier gagné par la végétation. La pente est plutôt douce, mais quelques troncs au milieu du chemin ne nous facilitent pas les choses.

 

Après une dizaine de minutes de marche, on arrive au bord d’un ruisseau. En tournant la tête sur la gauche, on perçoit l’entrée d’une grotte d’où jaillit cette rivière. En y regardant bien, on se trouve à proximité de l’ancien moulin de Chèvreroche (on retrouve souvent ce nom dans les endroits isolés des Vosges). Ce moulin doit être habité et, est devenu une propriété privée, nous vous conseillons pour ne pas déranger et de passer par notre bon vieux chemin s’effaçant avec le temps.

Le débit de l’eau sortant de la grotte peut être très important, il est conseillé de s’y rendre en été par temps de sécheresse, sauf si vous avez des équipements nécessaires. Il n’y a aucune difficulté particulière. Pour entrer, il suffit de passer un porche de 5 mètres de haut pour 5 mètres de large.

 

A l’intérieur, il n’y a que très peu de dénivelé. Il faut marcher environ vingt-cinq mètres pour atteindre le bout de la grotte. Sur les parois, on observe quelques graffitis. Notre éclairage blanc, donne quelques fois des reflets bleutés. Au fond de la grotte, on fait face à une sorte de monument en tuf, l’eau s’y écoule par paliers.

D’après certains explorateurs aventureux, il est possible d’effectuer une excursion sur 120 mètres en passant par d’étroits passages.

La visite est facile, intéressante, et rafraîchissante l’été. Bonne visite !

 

Quelques photos : 

 

 

Pour s’y rendre : Depuis Cendrey, prendre la D23 en direction de Rougemontot, puis, traverser Rougemontot et continuer sur cette D23 (rue Bois du Mont), passer devant le chemin qui mène au Moulin de Chèvreroche, continuer de monter et avant le croisement avec la D24, se garer sur une petite place le long de la route. Un ancien sentier descend, il n’est pas marqué, en mauvais état, et difficile à trouver.

A proximité :

  • Mines de Fer à Battenans-Les-Mines
  • Les grottes, et Le puits de Jacobs à Romain
  • Site Carrier à Baume-les-Dames
  • La grotte de Fourbanne (Accès dangereux)

 

Sur la carte : 

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *