Légende de la chapelle Notre Dame d’Aigremont – Roulans (25)

 

Le site où se trouve la chapelle se situe sur les hauteurs de Roulans dans le Doubs en Bourgogne Franche-Comté. Depuis Besançon, il faudra compter une vingtaine de kilomètres. Arrivé sur le parking, il faudra prendre votre courage à deux mains, et surtout bien garder le moral car si le dénivelé n’impressionnera pas les téméraires de la randonnée, il en sera tout autre pour les promeneurs du dimanche. On ne va pas se le cacher ! C’est que de la montée !

Le départ se fait donc depuis le pied de la colline et le sentier permet d’atteindre le pic d’Aigremont. Il faut compter 200 mètres de dénivelé (357 mètres → 554 mètres au sommet) et passer par le chemin de croix pour atteindre la chapelle et son point de vue.

La chapelle a été construire sur l’emplacement d’un ancien château fort. Après avoir fait le tour du site, on peut vous assurer qu’il ne reste aucun vestige de ce château. Les seules éventuelles traces proviennent du pape Pascal II qui en parle dans une bulle en 1105. Le château appartenait en 1188 au seigneur Jean d’Aigremont et servait à surveiller l’ancienne route romaine reliant Besançon à Bâle. Jean et son fils Maurice ont été de valeureux chevaliers et se sont fait remarquer lors de croisades. Les siècles et les nobles familles défilent. Le château passe aux mains de la famille de Ray, qui n’y séjourne pratiquement jamais. Le château manque d’entretien et tombe vite en ruine.

Après 1305, les ruines sont échangées aux villageois contre une redevance à payer à Jeanne de Montfaucon, héritière du château de Montfaucon voisin. Il est possible que les habitants se soient servi en pierres au fil du temps. Quoi qu’il en soit, il n’en reste rien. Un autre château se situe plus bas au hameau “le Petit Roulans”, il date du 12ième siècle. C’est une propriété privée, et ne se visite pas. Il aurait abrité durant quelques années Jean de Vienne. Il est aujourd’hui inscrit au titre des monuments historiques.

Une légende se rattache au lieu :

La légende nous explique qu’un jeune homme qui gardait des boeufs, trouva près d’un rocher la statue de la Vierge. Il l’emporta pour la montrer à sa famille et aux villageois. Il plaça ensuite la statue dans l’église. Après tout, c’était un lieu sacré où elle y avait toute sa place. Le lendemain, aussi surprenant que ça puisse paraître, la statue avait disparu.

Le jeune pâtre retourna au rocher et vit la statue à sa place initiale. Il ramena donc pour une seconde fois la statue à l’église, mais la statue disparue à nouveau. Les disparaissions se réalisent encore quelques fois par la suite.

Une autre version raconte que le jeune homme a trouvé la statue sous terre, et que c’est l’un des bœufs qui grattant la terre, découvre la statue de la Vierge.

Depuis, les villageois ont décidé de dresser une chapelle à l’emplacement même où se situe la légende, là où la vierge a été trouvée. C’est également l’emplacement (supposé) du Donjon de l’ancien château. Depuis, des pèlerinages sont effectués tous les 15 août. Les habitants ont toujours pensé que cette Vierge les protégeait des maladies ravageuses de l’époque (peste, choléra), des guerres et des catastrophes naturelles.

Une première restauration est réalisée en 1704 grâce au curé Lorimier. Aujourd’hui, on doit sa restauration et l’entretien du site à la faveur de l’association les « Amis d’Aigremont ». Merci à eux !

Sources : Commune de Roulans, panneaux sur site, wikipedia

Quelques photos :

 

Pour s’y rendre : Depuis Besançon, prendre la direction Montbéliard par D683, passer Roche-Lès-Beauprè, puis Novillard. Continuer sur la D683, passer la Malmaison, et avant d’arriver à Roulans, prendre la première à droite peu après le cimetière. Le chemin monte jusqu’au parking.

A proximité :

  • Ruines du château de Vaite à Champlive
  • Sentier des Dolines à Séchin
  • Château de Montfaucon 
  • Grotte de Fourbanne (déconseillé)

 

Sur la carte :

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *