L’abîme du Creux Percé – Pasques (21)

L’abîme du Creux Percé se situe sur le territoire de la commune de Pasques en Bourgogne. Pour l’atteindre, il est conseillé de se garer sur le parking de la mairie ou proche du lavoir, là où le sentier débute (compter 1,3 km pour arriver à l’abîme du Creux Percé). Ce gouffre était autrefois réputé pour y abriter de la glace qui ne fondait jamais. Mais plus étonnant, une légende rapporte que :

Au nord de Pasques, on trouvait autrefois une grande mare. Cette mare était alimentée par plusieurs ruisseaux. Puis, un jour, au petit matin, une villageoise passa sur le chemin proche, et ne vit plus cette retenue d’eau. Elle trouve à la place, un gouffre. Comme si l’eau s’était évacuée par cette brèche pour disparaître à tout jamais. A la suite de cet événement, l’hiver, la glace se forma au fond du trou. Durant de nombreuses années, on pouvait observer des blocs de glace, et ceci, même l’été par temps caniculaire.

Bien sur, cette histoire de glaces est tout à fait concevable. On a d’autres exemples de grottes ou de gouffre ayant servi de glacières. Mais cette glacière naturelle à seulement 475 mètres d’altitude est l’une des rares que l’on ait remarquée en Bourgogne au 20ième siècle. Pour donner un exemple de différence de températures, suivant un relevé de juin 1910, il faisait 22°C en surface tandis que l’on atteignait les -1°C en bas du gouffre.


Le site est parfaitement sécurisé pour éviter tout accident

On ne connaît pas l’historique des explorations de ce gouffre avant 1882. Un habitant de Pasques, monsieur QUANTIN, a dû s’engager à y descendre pour récupérer le corps d’un homme. Vingt-huit ans plus tard, deux Dijonnais entame la descente, et seront les premiers à faire un repérage du réseau.

Mais c’est durant la guerre, en 1942, qu’un autre groupe entreprend l’exploration, et fait d’autres découvertes.

Le Creux Percé est un gouffre d’effondrement. Il ne peut malheureusement pas se visiter sans équipements (cordages, matériels de spéléologie). Il atteint une profondeur maximale d’une quarantaine de mètres. Néanmoins, il est possible de faire le tour de l’orifice. Un grillage permet d’entretenir la sécurité des lieux afin d’éviter tout accident, ou de retrouver des animaux morts au fond de la cavité.

Le résultat des explorations a permis de déterminer deux réseaux : le réseau Guillemin, et le réseau Piot / Malard.

Nous vous conseillons de vous y rendre plutôt l’hiver que l’été, car la végétation est assez abondante, et les feuilles réduisent la visibilité du site.

 

 

Quelques photos : 

 

 

Pour s’y rendre : Depuis Dijon, prendre la direction de Prenois par la D971, puis par la D104 au niveau de l’aérodrome. Passer Prenois et aller au centre de Pasques. Depuis Pasques, partir à pied en direction du lavoir puis s’engager sur le chemin carrossable qui mène droit à la combe du Creux Percé.

A proximité :

  • Les grottes des Célérons
  • La roche Beudon
  • Fontaine de la Trouvée
  • Combe d’Arvaux
  • La Cave aux Loups

 

Sur la carte :

 

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.