Site médiéval du Bois de Cestres – Saint-Martin-du-Mont (21)

 

Cette balade nous mène droit sur un site archéologique datant de l’époque médiévale. Le site est en ruine depuis très longtemps, puisqu’il s’agit d’un petit village qui fut complètement abandonné vers 1417. Cet ancien hameau se situe dans le bois de Cestres, entre Val-Suzon et Saint-Martin-du-Mont en Côte d’Or.

Depuis 1938, on savait qu’il existait des habitations en ruine dans le bois de Cestes, à proximité du Puits Gaillard. Mais le site est à nouveau remarqué en 2001. Depuis lors, des fouilles archéologiques sont entreprises et nous permettent d’en savoir un peu plus sur ces vestiges.

 

Il s’agit bien d’un hameau composé de deux fermes, et qui, au Moyen-Age était très isolé. A priori, aucun chemin ne menait à cet endroit. Il fallait alors se perdre dans la forêt pour mettre la main dessus. On sait que les habitants dépendaient tout de même de l’Abbaye proche de Saint-Seine-l’Abbaye. Les deux fermes avaient quatre jardins, un four à pain collectif, un four à chaux, et des bâtiments à l’écart servant pour l’exploitation agricole (grange, bergerie). Dans les enclos, on y élevait des moutons.

Sans être certains à cent pour-cent, les historiens pensent que ce hameau pouvait porter le nom de “Bordes Gaudot”. Certaines archives citent ce lieu et datent sa désertification.

Sur place ont été retrouvé lors de fouilles : De la monnaie datant de 1303, des ossements d’ovins, une perle, une boucle de ceinture, des poteries, un manche de couteau en os…

Ce lieu si reclus servait à produire de la laine pour fabriquer des draps, des vêtements, des étoffes… et a être exportée partout dans le monde. A la même période, dans le village de Cestres, on soupçonne l’existence d’une maison de marchand, qui était possiblement un négociant en laine.

Ce hameau a eu une période d’existence assez courte, on estime qu’il n’a pas duré un siècle.

Proche du site, une cabane de charbonnier comme on en trouvait dans les bois au 19ième siècle

Il est autorisé de rentrer dans la cabane sous la seule condition de ne rien casser, et de ne surtout pas grimper sur la structure. A l’extérieur et proche de la cabane, plusieurs panneaux expliquent l’intérêt du site.

Le puits Gaillard :

 

La vingtaine de personnes qui vivaient au hameau, avaient un besoin en eau comme tout être humain. Il leur fallait effectuer 350 mètres sur un chemin reliant le hameau au Puits Gaillard (seul chemin ayant pu exister). Nous ne savons pas si le puits est d’origine naturelle ou s’il a été creusé par la main de l’homme. Mais un aménagement autour du puits a été réalisé, il était encore utilisé au 20ième siècle.

La peste, ou peut-être la guerre de Cent Ans sont les causes probables de la désertification du hameau.

 

Sources : Panneaux sur site ; Pierre Gounand ; Prof. P. BECK ; M. BOILLETOT ; J.M. BRAYER ; Prof. P. CURMI ; Dr. E. DAMBRINE ; Dr.
J.L. DUPOUEY ; F. FAUCHER ; Dr J.L. MAIGROT ; Dr J.M. ROYER.

Quelques photos :

 

 

Pour s’y rendre : Depuis Dijon, prendre la D971 direction Darois, puis traverser Val-Suzon direction Saint-Martin-du-Mont. Avant d’arriver à Saint-Martin-du-Mont, tourner sur la gauche au hameau “la Casquette”, suivre la petite route et se garer avant d’entrer dans le bois. (Une barrière interdit à tout véhicule non-autorisé de pénétrer dans le bois). A pied, il suffit de suite le chemin forestier central, et de suivre les indications au prochain grand croisement.

A proximité :

  • L’abbaye de Saint-Seine à Saint-Seine-l’Abbaye
  • Le site archéologique du bois de Jossam (Val-Suzon)
  • Le site archéologique du Châtelet d’Etaules
  • La grotte des Cèlerons à Pasques
  • L’abîme du Creux Percé à Pasques

 

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.