Château de Kintzheim – La volerie des aigles – Kintzheim (67)

Sortie atypique au cœur de l’Alsace, à seulement quelques kilomètres de Sélestat. La volerie des aigles se situe sur le territoire de la commune de Kintzheim dans le Bas-Rhin. La visite se veut prometteuse puisqu’elle offre un spectacle en extérieur avec des rapaces.

Dans ce secteur de l’Alsace, au niveau du tourisme, il y a de quoi faire ! Rien que dans ce secteur de la forêt de Sélestat, on pourrait y passer la journée. Entre la volerie des aigles, la montagne des singes, et le château du Haut-Koenigsbourg. Sans compter les excursions possibles dans la plaine, au parc des cigognes ou à la tour des sorcières de Châtenois. Je n’oublie pas les nombreuses ruines de châteaux, mais la liste serait tellement longue à énumérer…

 

Les parkings sont nombreux et immenses, signes indicateurs de l’important flux touristique lors des belles saisons. Une fois garé, il faudra faire un petit effort de marche, comptez une dizaine de minutes sur un sentier ombragé et des plus agréable. Si vous êtes en fauteuil, pas de panique ! Un parking a été aménagé au pied du château.

Une fois dans l’enceinte du château, on peut effectuer un parcours à travers les ruines de la forteresse. On peut étonnamment approcher les rapaces de très près. Bien sûr, ne vous inquiétez pas, ils n’ont pas pour habitude de s’agripper aux visiteurs, quoi que…

 

La volerie des aigles voit le jour en 1968, c’est la première du genre ouverte au public en France. Elle possède même un centre de reproduction. L’idée de la volerie est lancée suite à la forte chasse et à la réduction de la population des rapaces en France. C’est donc dans un but de sauvegarde que la volerie ouvrira ses portes dans un cadre exceptionnel et enchanteur. Les ruines d’un château, on ne peut trouver meilleur décor pour abriter et aménager un spectacle où les rapaces sont en liberté.

Parlons un peu du château de Kintzheim : Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis Les premières traces datent de l’époque mérovingienne sous la dénomination de “Régis Villa”. On soupçonne Charlemagne d’avoir passé Noël de l’an 775 à Kintzheim.

 

La construction du château fort débute en 1250 sous l’autorité de l’empereur des Romains Frédéric II. En 1492, Frédéric III le vend à la ville de Sélestat. Les Suédois qui assiègent la ville de Sélestat et le village de Kintzheim, détruisent le château durant la guerre de 30 ans, en 1633. Il n’est cependant pas totalement démoli. L’homme qui le rachète, Jean-Guillaume de Gollen, entreprendra des travaux de restauration qui durerons vingt ans (entre 1650 et 1670).

En 1739, la famille Gollen s’éteint. Le dernier habitant du château fut un ermite. Cet homme fit quelques travaux, notamment dans la chapelle du château. Après 1789, le château est délaissé. Douze années plus tard, le marquis de Broc le vend. C’est Philippe-Gaétan Mathieu de Faviers (administrateur et homme politique Français) qui le récupère. Il fait construire un manoir un peu plus bas, mais peut joindre les deux bâtisses en traversant un jardin.

Malheureusement, lors de la guerre 1939-1945, le château reçoit quelques obus. Ce qui n’arrange pas son état.

 

Une fois la visite du château terminée, il est possible de se restaurer dans un cadre plutôt romantique à travers les ruines. Ou bien de continuer la balade jusqu’à ce que débute le spectacle. L’espace est plutôt grand, on peut s’asseoir, regarder et écouter la voix de l’animateur qui nous présente les faucons, les vautours, les buses, les condors des Andes, et bien sûr les aigles et les chouettes et bien d’autre encore. Le spectacle peut vous surprendre et se veut riche en émotion ainsi qu’en pédagogie.

Je ne peux que vous conseiller cette double curiosité !

 

Quelques photos :

 

 

Pour s’y rendre : Depuis Sélestat, prendre la route de Kintzheim, puis suivre D159. Traverser la commune de Kintzheim en suivant la direction de la montagne des singes, le château du Haut-Koenigsbourg. A la sortie de Kintzheim, tourner à droite, route à sens unique menant au parking.

A proximité : 

 

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *