Musée de la Tour des Voleurs – Riquewihr (68)

 

La tour des voleurs est un musée situé en plein cœur de la petite ville historique et pittoresque de Riquewihr célèbrement connu pour son marché de Noël. Nous sommes ici en Alsace, dans le département du Haut-Rhin. Riquewihr attire de très nombreux touristes, aussi bien en hiver qu’en été.

La tour des voleurs fait partie de la SHAR (Société d’histoire et d’archéologie de Riquewihr). La SHAR regroupe les deux musées : le musée du Dolder, et la tour des voleurs (qui inclut : la maison des vignerons).

 

 

 

L’origine de la tour remonte aux années 1335. Elle jouait un rôle défensif le long du rempart de la cité fortifiée. Pour s’y rendre, on longe une petite portion de l’ancien chemin de ronde. Dans un second temps, cette tour haute de 18 mètres et de forme hexagonale, a été transformée en prison au 15ième siècle.

Ulrich de Wurtemberg obtient la seigneurie de Riquewihr en 1324 ainsi que son château (devenu le musée postal aujourd’hui). Les Wurtemberg font de la ville leur siège de la justice seigneuriale, ainsi la tour défensive devient le lieu où l’on jetait les condamnés dans un cachot.

Cette oubliette de 5 mètres de profondeur (photo ci-dessus) est visible encore aujourd’hui lors de la visite de la tour. La tour des voleurs était bien connue des criminels et tant redoutée. Rassurez-vous, les bourgeois de la ville quant à eux, tant et si bien qu’ils soient incriminés, étaient jugés et emprisonnés dans une autre tour, au sud de la ville. Cette seconde tour a été détruite en 1804.

 

 

 

 

A l’intérieur du musée, on suit un parcours fléché, pour se retrouver dans la salle des tortures (celle où se trouve le cachot). A Riquewihr, on utilisait l’estrapade comme supplice. Le principe était simple mais efficace… On attachait les bras de l’accusé dans le dos à l’aide de cordes, puis on le tirait vers le haut, pour enfin le laisser chuter sans que le corps touche terre. Vous n’imaginez pas les douleurs que pouvaient ressentir les inculpés, leurs membres se déboîtaient, ou se brisaient.

La salle suivante (la salle des gardes), nous montres différents instruments de torture, des boulets pour les prisonniers…

La sentence d’un musicien qui jouait mal pouvait être douloureuse

La visite se poursuit par l’exposition temporaire dont le thème est 1914-1918 (de nombreux documents, objets, armes…) évoquant la vie quotidienne et traditionnelle à cette époque. Et on finit enfin par la maison de Vigneron (comme on en trouvait au 16ième siècle). On peut y voir une chambre meublée, une cuisine avec d’anciens ustensiles, le cellier, une cave avec ces tonneaux.

 

 

La visite se veut enrichissante, on voyage dans le temps au fil du parcours. De nombreux panneaux et documents intéresseront sûrement les passionnés. Tout comme le musée voisin du Dolder, il est possible d’y passer du temps, à condition d’aimer un minimum l’histoire.

Bonne visite !

Quelques photos : 

 

Pour s’y rendre : Musée de la TOUR DES VOLEURS 14 rue des Juifs 68340 Riquewihr

A proximité :

  • Musée du Dolder à Riquewihr
  • Ruines du château de Reichenstein
  • Ruines du château de Bilstein
  • Ruines du château de Saint-Ulrich à Ribeauvillé

 

Sur la carte :

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *