Le creux de Malfosse – Badevel (25)

 

Le creux de Malfosse (s’écrit aussi Malefosse ou Malafosse) se situe sur le territoire de la commune de Badevel dans le Doubs. Pour s’y rendre, nous nous sommes garé sur le parking de l’un des deux cimetières de Beaucourt dans le Territoire de Belfort. Depuis le cimetière, il faut emprunter un sentier qui descend le bois de la côte et qui nous fait passer la frontière départementale passant du Territoire de Belfort au Doubs.

Vous l’aurez compris, à l’aller, ce n’est que de la descente. Pensez donc que le retour ne sera pas aussi agréable. Comptez une vingtaine de minutes pour atteindre le creux.

Arrivé au Creux de Malfosse, on observe une sorte d’entonnoir. Pas assez profond et inexplorable pour ressembler à un gouffre (10 mètres de diamètre et 6 mètres de profondeur). Il s’agit là d’une exsurgence temporaire. Des plongeurs spéléologues ont tout de même réussi à explorer une infime partie en déblayant l’entrée. Ils ont ainsi pu constater que le réseau se développait sur trois cents mètres avec un dénivelé de 14 mètres et qu’il rejoignait possiblement le réseau de Creugenat à Chevenez dans le Jura Suisse.

Il est très complexe d’explorer les galeries, trop étroites et étant donné que lors de fortes pluies, l’eau remonte à la surface et remplit l’entonnoir, qui finit par ressembler à un petit étang. Cette eau provient de plusieurs sources du secteur de Porrentruy, elles alimentent une puissante rivière souterraine qui rejoint le creux de Malfosse.

Lors de crues, l’eau s’écoule dans la Feschotte

Une légende locale s’y rattache :

Cette légende rapporte que des sorcières vivaient dans ce secteur de la forêt. Plus précisément au pied de la colline de Grammont. Une nuit, ces sorcières décidèrent sous l’ordre de leur chef de kidnapper les enfants du seigneur du coin. Le but étant de se transformer, de kidnapper les trois enfants et de les manger.

Le plan se déroulait comme prévu, nos sorcières kidnappèrent les enfants, et les amenèrent dans leur repaire forestier.

Un enfant, le plus grand et le plus rebelle, tenta d’intimider l’une des sorcières, en lui disant que son père n’aurait aucune pitié pour elles quand il les retrouverait. Celle-ci, énervée et contrariée, dans un élan de puissance, fit apparaître un trou sous les pieds des enfants qui finit par les faire disparaître à tout jamais.

La sorcière en pleine repentance, fini par sauter dans le trou à son tour…

Depuis lors, on dit que quand l’eau se retire dans le creux de Malfosse, on entend comme des fracas et à qui tend bien l’oreille, la voix de la sorcière. L’eau se met alors à changer de couleur…

 

A quelques centaines de mètres du creux de Malfosse, on voit surgir de terre ces anciennes bornes. Toutes numérotées, elles dateraient de 1543. Leurs emplacements marquent la frontière du pays de Montbéliard. Certaines sont hautes et triangulaires, d’autres sont plus petites et carrées. Le sentier des bornes existe bien, n’oubliez pas la carte d’identité pour les passages côté Suisse. N’oubliez pas non plus de bonnes chaussures car il fait plus de 50 kilomètres de long. Il existe également une cinquantaine de circuits plus petits et balisés permettant de découvrir au moins trois cents de ces bornes. Malheureusement, ces pierres vieilles de plusieurs siècles, ont endurés beaucoup d’épreuves, et si les blasons ne sont plus guère visibles aujourd’hui, on appelle à la responsabilité de chacun pour ne pas les dégrader davantage.

Sur certaines de ces bornes, on peut voir le blason des Wurtemberg, de l’autre côté, une fleur de lys gravée.

 

Quelques photos :

 

Pour s’y rendre :  Direction Beaucourt. Plusieurs variantes sont possibles. Le plus simple étant de se garer au cimetière rue de la Maison Blanche à Beaucourt (Attention, il existe deux cimetières à Beaucourt). Un panneau indique la présence de plusieurs chemins de randonnées. Après le cimetière, tourner immédiatement sur le chemin à gauche et suivre le balisage “rond jaune”.

A proximité :

 

Sur la carte :

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.