Croix et ermitage de Saint Arnould – Saint-Etienne-lès-Remiremont (88)

 

 

L’ancien ermitage de Saint Arnould se situe sur le Morthomme dans le massif du Fossard dans les Vosges. Très peu d’éléments restent visibles à ce jour. Quelques gravures modernes, une croix à l’emplacement de l’ancienne chapelle, et quelques vestiges de l’ancienne ferme permettent de confirmer la position du site.

Un premier panneau indique “Cette croix rappelle la chapelle dédiée à Saint Arnould. Ancêtre de Charlemagne. Précepteur du roi Mérovingien Dagobert 1er. Maire du Palais d’Austrasie. Évêque de Metz. Après avoir abandonné sa charge, est venu rejoindre Saint Romaric au Saint-Mont, puis, s’est retiré ici, soigner les lépreux jusqu’à sa mort. 16 Août 640”.

Le panneau sous la croix indique : “Arracher les mauvaises herbes. Mettre une branche de sapin, l’hiver. L’été, quelques fleurs. C’est aussi un acte de foi”.

 

 

 

Saint Arnould, appelé également Arnoul de Metz, Arnulf, Arnulfus est le Saint patron des brasseurs. Il est né à Lay-Saint-Christophe en 582 et mort le 16 Août 640 au Saint-Mont. Le Saint-Mont est une colline voisine du Morthomme. Il faut passer par le pont des fées pour faire la liaison. Le Saint-Mont abritait une Abbaye construite en 620 par Romaric. Les quatre premiers abbés étaient Amé, Romaric, Adelphe et Arnould.  Ce dernier, désirant plus de solitude, se retire de Metz pour rejoindre son grand ami Romaric au Saint-Mont. On dit que son départ de Metz fut vécu par les habitants comme un décès, les gens étaient en larmes et ont eu du mal à s’en remettre tant il était aimé.

Une fois au Saint-Mont, Saint Arnould vécu avec ses compagnons quelque temps mais préféra se retirer dans un endroit encore plus sauvage. C’est ainsi qu’il grimpa le mont voisin que l’on nomme aujourd’hui le Morthomme mais qui à cette époque était appelé “Ecrimont Horemberg”.

Ce secteur des Vosges était très sauvage, et en cette période, les religieux éprouvaient le besoin de vivre en ermite. Saint Arnould fonde un ermitage sur le Morthomme pour y soigner les lépreux. Quelques serviteurs l’accompagnent dans cette tâche. La date de sa mort est très discutée, tant le jour que l’année sont remis en question. Ce qui est sûr, c’est que cet homme a pu faire le bien jusqu’à son dernier souffle.

Il est inhumé dans l’église du Saint-Mont durant quelques mois. Son successeur, Saint Goëric récupère le corps et le ramène à Metz. C’est ainsi que débute l’une des histoires de Saint Arnould : Des hommes escortaient Saint Goëric afin de l’aider à transporter les restes d’Arnould. Ils avaient quelques tonneaux de bière pour le trajet. Mais ceux-ci se vidèrent bien trop vite. Le trajet dura pratiquement une année. Les hommes de main, mourant de soif, prièrent Saint Arnould afin qu’ils puissent tous boire et reprendre des forces. Et c’est ainsi qu’ils retrouvèrent de la bière dans les tonneaux. Finalement, les hommes arrivent à rejoindre l’église des Saints-Apôtres à Metz, où ils déposent les reliques.

Une légende raconte que Saint Arnould jeta un anneau en passant sur un pont au-dessus de la Moselle. De par ce geste, il pensait qu’un jour, il retrouverait l’anneau, et que ce jour-là, Dieu lui pardonnerait tous ces péchés. Il est dit qu’une fois dans l’eau, l’anneau fût avalé par un poisson.

Lors d’un repas, Arnould découvre son anneau dans le poisson servit à table.

Cette bague dite « anneau de Saint Arnoul » existe bel et bien. En or et en cornaline laiteuse, elle fait partie des trésors de la Cathédrale Saint-Etienne de Metz. Dessus, on peut grossièrement y avoir un poisson. L’anneau est classé Monument Historique depuis le 20 mai 1975.

Retour au site de l’ermitage : un point de vue intéressant. On note quelques minces vestiges tels que des escaliers taillés dans le roc, deux auges de l’ancienne ferme, quelques pans de murs en mauvais état et quelques signes à caractère religieux. Malgré le cours de l’évolution, et du tourisme, l’endroit est encore aujourd’hui assez sauvage.

Bonne visite !

Quelques photos :

 

Pour s’y rendre : Depuis Remiremont, prendre la D417 en direction de Gérardmer, au rond-point de la zone commerciale de Remiremont, prendre la sortie indiquant Saint-Étienne-lès-Remiremont en empruntant l’avenue de l’Europe. Continuer rue de la Moselotte. Au prochain rond-point, prendre la première sortie rue des 5ème et 15ème BCP, une fois devant la Gendarmerie, continuer en empruntant la route de Saint-Romary. Se garer face au restaurant du lieu-dit « Saint-Romary », un parking pour les randonneurs a été aménagé. Suivre l’itinéraire du pont des fées, puis croix de Saint Arnould. Autre alternative, il est possible d’emprunter les routes forestière contournant le Morthomme à condition d’avoir une carte IGN sur soi.

 

A proximité :

 

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.