La fontaine de la Peûte Bête à Aujeurres (52)

 

La plupart d’entre nous connaissent la bête du Gévaudan, ou encore celle des Vosges mais avez-vous déjà entendu parler de celle de la petite commune d’Aujeurres ? Nous sommes ici en Haute-Marne à moins de vingt minutes de Langres.

La Peûte Bête se présente comme une Gargouille géante. Peûte désigne quelques choses de vilain à regarder. Si le sculpteur reste mystérieusement inconnu, on sait que la statue a été réalisé en 1836 en s’inspirant des dessins de l’architecte Jean-Félix-Onésime Luquet originaire de Langres.

A Aujeurres, on raconte qu’autrefois, les forêts étaient peuplées de loups. Chaque année, des battues étaient organisées pour en neutraliser le plus possible. Il était conseillé aux habitants de ne pas sortir après la tombée de la nuit. Tout le monde avait pris l’habitude de vivre ainsi. Quelques années plus tard, on remarque une nette diminution de la population des loups, en pensant que les chasses étaient plus qu’efficaces. En réalité, un événement allait mettre à mal tous les habitants du village et des villages voisins. Ce jour-là, c’est une hécatombe. On retrouve plusieurs loups tués et à moitié dévorés. Nombreux sont ceux qui ont fui une “créature” que personne n’avait alors encore rencontrée. Mais à quoi pouvait-on s’attendre ?

Si personne ne l’avait encore jamais vu, des cris effrayants ont commencé à se faire entendre dans différents secteurs : Dans le bois de Formont par exemple, ou près de la source et de la gorge de la Vingeanne.  La créature laissait aussi ces empreintes, on disait voir d’énormes griffes profondément enfoncées dans la terre. Il était donc supposé que la bête puisse s’envoler dans les airs, pensant à un rapace géant. Les cris stridents se faisaient entendre au loin et confirmaient les témoignages, mais comment expliquer qu’un rapace aurait pu faire disparaître du gros bétail ? Et cette jeune fille retrouvée morte sur un sentier ?

La première rencontre entre la bête et les villageois se déroule le jour de l’inauguration d’une fontaine. Malgré la peur au ventre, ce jour-là, le rendez-vous était à la fête. Le maire avait tout prévu, farandoles, bal musette… Tout le monde avait mis de côté ce qui les terrifiait et s’était tous mis sur leurs 31. Peu avant le soir, la créature passant par là, attiré par le bruit et voyant tout ce remue-ménage, observe la scène. Au village, on commence à entendre des cris de panique, les gens restés prudents, ont fini par la voir. On les voyait courir de tous les côtés pour vite s’enfermer chez eux à double tour.

La bête avait l’air d’avoir trouvé sa prochaine victime, elle s’approche alors de belles et jeunes filles habillées de dentelles au lavoir. Comme piégées, elles lâchent leurs linges et cherchent une issue, mais en vain, la bête se place sur l’unique passage qui aurait pu les aider.

L’une des filles, la plus belle, avait bien remarqué que c’était elle que la bête avait choisie. La jeune fille ferme les yeux, pensant qu’elle allait mourir dans les secondes qui suivent et elle prie la force divine de ton son cœur et de toute son âme. C’est alors qu’un chevalier venu du ciel débarque avec sa mouture. Cette apparition ne dure qu’une seconde à peine. Le temps de reconnaître possiblement Saint-Georges venu délivré le bien du mal. Tout le monde remarque après l’éclair divin, la bête transformée en pierre au beau milieu de la fontaine, avec un morceau de la lance de Saint-Georges transformé en tuyaux de plomb. Condamné à faire couler de l’eau perpétuellement au service des habitants. Le lendemain, la fête repris, et tout le monde se mit à danser autour de la Peûte Bête !

La fontaine est inscrite aux Monument Historique depuis 1929.

Sources : Panneau sur site, l'écrivain "Jean Robinet".

Quelques photos : 

 

Pour s’y rendre : Depuis Langres, prendre la D974 et traverser Saint-Geosmes, continuer jusqu’à Longeau. A la sortie de Longeau, au rond point, prendre première à droite sur la D6. Après moins d’un kilomètre, tourner à gauche sur la D141 direction Baissey, continuer sur cette même D141 et passer Villiers-lès-Aprey. Continuer toujours sur cette route principale (D141) jusqu’à Aujeurres.  La fontaine est très bien indiquée dans la commune, elle se situe rue de la Peûte Bête.

A proximité :

 

Sur la carte :

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.