Pierre-Levée du champ de la Fa à La Chapelle-sous-Brancion (71)

Le Menhir dit Pierre-Levée du champ de la Fa (ou menhir de Nobles étant donné de la proximité du château de Nobles, ou encore menhir de Brancion, Pierre du Christ, et enfin Pierre du Bon-Dieu) se situe sur le territoire de La-Chapelle-sous-Brancion à proximité du hameau de la Pierre Levée. Nous sommes ici en Saône-et-Loire. Il est facilement visible car il est dressé dans le coin d’un champ longeant la départementale 14.

Cet impressionnant menhir mesure 4 mètres 50 de hauteur et pèse une bonne dizaine de tonnes. Il aurait été dressé au néolithique moyen bourguignon (c’est-à-dire : entre 4200-3600 avant J-C). Sur la face avant, il y avait une gravure en forme de trident, on ne sait pas ce que cela pouvait représenter, ni dater cette gravure, peut-être que cela pourrait correspondre à une idole de l’époque du néolithique. Aujourd’hui, elle n’est plus vraiment visible.

Ce qui reste cependant bien visible, c’est cette croix taillée du Moyen-Age au sommet du menhir, marquant le passage au Christianisme dans ce secteur de Saône-et-Loire.

On a longtemps pensé que ce menhir était un monument celtique. La croix aurait été dérobée durant la période Révolutionnaire Française de 1789. Lors de la violente seconde Guerre Mondiale, le menhir est retrouvé à terre. Bien heureusement, il fût replacé à son emplacement d’origine et la croix retrouve son sommet.

Les légendes se rapportant au menhir sont nombreuses :

  • Une tradition désigne la pierre comme protectrice envers les animaux qui se trouvent autour d’elle, si un paysan installe ses vaches ou ses moutons sur ce terrain, ils ne tomberont jamais malades.
  • Une autre tradition raconte que l’on voit les animaux, principalement les vaches, les veaux, les bœufs, et les moutons, venir s’agenouiller le soir devant la pierre.
  • Du côté des légendes, on expliquait qu’une fée, étant passé par là un matin, a fait pousser la pierre. Elle est sortie de terre tel un champignon (ce qui explique aussi l’appellation du Champ de la Fa…)
  • La légende la plus connue raconte que le Christ et le diable se sont donné rendez-vous sur une pierre à Brancion (dite Pierre de la Tentation). Là-bas, ils ont fait un pari pour savoir qui allait être maître des terres environnantes et de ses habitants. Le Christ prend alors une pierre blanchâtre et lance la pierre, mais celle-ci tombe dans un champ, juste en bas de la montagne, c’est notre bon menhir du champ de la Fa. Le diable, quant à lui, lance une pierre rouge avec une rage et une force indescriptible… celle-ci atterrit bien plus loin, à Uxelles. Le diable a ce jour-là remporté ce pari fou, et le menhir du champ de la Fa a depuis, une croix à son sommet.

Le menhir fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 

 

Quelques photos : 

 

Pour s’y rendre : Depuis Tournus, prendre la direction de la cité médiévale de Brancion (D14), passer Ozenay, Corcelles, Martailly-Lès-Brancion, puis monter le col de Brancion. Suivre la D14, descendre et passer devant le château de Nobles, passer le croisement de petit Nobles (continuer D14) et surveiller le prochain croisement vers le hameau de la Pierre Levée. Se garer à ce croisement, le menhir est dans le champ au bord de la route.

A proximité :

  • Cité médiévale et le château de Brancion
  • Four de la Baume à Brancion (grotte)
  • Grotte de Blanot
  • Château de Cormatin

 

Sur la carte : 

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.