Le site carrier de Baume-les-Dames (25)

 

Ce site archéologique, perdu dans la forêt sur les hauteurs à l’arrière de Baume-les-Dames, a longtemps été exploité par l’homme. Une époque bien lointaine où Baume-les-Dames avait un important besoin de pierres pour bâtir ces habitations et pour protéger la ville grâce à un rempart. Tout commence donc au 12ième siècle. On y taille de gros blocs de pierre, mais on exploite aussi des pierres plates.

 

 

 

 

 

La forge était surtout utilisée pour réparer les outils. On entre dans une pièce circulaire et on remarque une ouverture dans le toit en pierre sèche servant de cheminée.

Le sentier se veut ludique, des panneaux numérotés permettent de mieux comprendre le fonctionnement de la carrière. Aujourd’hui, la végétation gagne du terrain et cache parfois quelques éléments archéologiques. Mais tout de même, on peut entrer dans la forge ou dans l’abri de carriers et découvrir la suite de l’ensemble artisanal, comme les terrasses de taille, le couloir de schlittage, la zone de stockage, le quai de chargement…

En 1618, on entame la reconstruction de l’église Saint-Martin à Baume-les-Dames. Les pierres sont alors prélevées dans la carrière, et sont acheminées à la terrasse de taille afin de calibrer la pierre selon le besoin. Durant la nuit, ou lors d’intempéries, les ouvriers peuvent se réfugier dans un abri et s’y reposer. Une fois la pierre taillée, il faut l’amener dans la zone de stockage, grâce à un couloir de schlittage donc le but étant de faire descendre la pierre.

 

 

 

 

 

Et le couloir de schlittage :

Les pierres dévalaient la pente en étant sur une schlitte. C’est comme un traîneau !

Puis, elles atterrissaient près du quai de chargement. De là, un attelage convoyait les blocs jusqu’à l’église pour être taillées et intégrées à l’église. La reconstruction de l’église dont les architectes Perrin et Roussel étaient les maîtres d’œuvre sera terminée en 1621.

Au 18ième siècle, l’exploitation de la carrière cesse. Cependant, le site est recyclé par les vignobles du secteur.

 

Quelques photos :

 

 

 

Pour s’y rendre : En voiture, depuis Baume-les-Dames, prendre la direction de l’autoroute A36 (ou direction Autechaux – D50), puis tourner à gauche au niveau de la ferme Saint-Ligier, et prendre le chemin de la République, ce chemin vous mènes au parking du site carrier. Si vous continuer ce chemin, vous rejoignez l’arboretum. A pied, depuis Baume-les-Dames, aller au cimetière, et poursuivre la route qui monte à gauche du cimetière, continuer tout droit à travers bois les “combes” et continuer de monter jusqu’au site carrier.

A proximité :

  • Grotte de Fourbanne
  • Le fauteuil de Gargantua à Hyèvre-Paroisse
  • Le château de Vaite à Champlive
  • Les gorges de l’Audeux à Sibley-Bléfond

 

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.