Tour Jürgensen – Les Brenets – CH (Suisse)

A deux pas de la frontière Franco-Suisse, on peut percevoir sur les hauteurs dominant “Les Brenets”, une belle tour carrée. Les Brenets est une commune Suisse faisant partie du canton de Neuchâtel dont quelques illustres personnages sont tombés amoureux. Pierre-Louis Guinand, les rois de Prusse Frédéric-Guillaume III, puis Frédéric-Guillaume IV qui adoraient visiter la voisine grotte de l’ours, puis Jules Frederik Jürgensen, celui à qui l’on doit cette tour.

Jules Frederik Jürgensen est né le 27 juillet 1808 au Locle en Suisse. Il était le fils du célèbre horloger Danois “Urban Jürgensen”. Jules Frederik Jürgensen a eu deux pays de cœur, la Suisse et le Danemark. Peu de temps après sa naissance, ses parents l’amènent à Copenhague pour y vivre. A l’âge d’étudier, il ira en école d’horlogerie pour suivre les traces de son père.

Chez les Jürgensen, l’horlogerie est une passion qui se transmet de père en fils. A savoir que le père d’Urban (donc le grand-père de Jules Frederik) était horloger du Roi. Il fabriquait des chronomètres de marine.

Après la mort d’Urban Jürgensen, les deux frères, Jules et Louis Urban reprennent la fabrication de leur père. En 1835, Jules s’installe en Suisse, aux Brenets, et ouvre sa propre fabrique de montres. La même année, il se marie avec une jeune veuve “Anastasie Lavalette”. Jules Frederik meurt le 17 décembre 1877 à Genève.  La dynastie des Jürgensen s’arrête en 1912, les fils de Jules Jürgensen n’auront pas d’enfants.

La tour carrée est de style néo-romantique. Elle a été érigée en 1874 sur la colline appelée “La Caroline”. Ces 63 marches mènent le visiteur sur la plateforme d’observation. L’utilité de la tour reste un vrai mystère. Est-ce que Jules désirait laisser une signature, une empreinte de son passage aux Brenets. Une pierre gravée sur l’un des côtés de la tour indique “On n’est jamais vaincu lorsqu’on est immortel”…

Phrase philosophique qui se mêle aux propos de certaines personnes qui racontent que la tour cacherait de nombreux secrets. La légende, par exemple, raconte que Jules était très amoureux d’une femme qui vivait de l’autre côté de la frontière. Avant sa mort, il désirait que son cœur soit mis dans une boîte fermée, cachée sous la tour, ou proche de la tour. Est-ce que son vœu s’est réalisé, et que finalement, cette pierre en photo ci-dessus protège cette boîte intégrée dans le mur ?

On sait également que Jules était ami avec François Arago (astronome et physicien). Jules avait lui aussi étudié l’astronomie. Est-ce que cette tour pouvait servir de poste d’observation dans ce but.

 

Une association s’occupe de maintenir la tour en bon état. La tour se visite gratuitement et librement. Bien entendu, il est demandé aux visiteurs de respecter les lieux. Depuis le sommet, une magnifique vue s’offre à vous. Vue sur Les Brenets, sur le lac des Brenets, et sur Villers-le-Lac en France.

 

Quelques photos : 

 

Pour s’y rendre : Depuis Villers-le-Lac, prendre direction des “Bassots” puis “Les Pargots”, passer la douane, monter jusqu’au centre du village des “Brenets”, parking en face de l’église. Continuer à pied direction Pré chez Sagne (derrière l’église, prendre à droite), le chemin de randonnée (indiqué) commence ici, il s’enfonce dans le bois chez Sagne. Le sentier monte en direction de la “Caroline”, prendre le sentier à gauche et continuer jusqu’à la Tour Jürgensen.

A proximité : 

  • Les moulins souterrains au Col des Roches (Suisse)
  • Le saut du Doubs (France)
  • La grotte du Grenier – Le Barboux
  • Grotte de la Grande Cave à Derrière le Mont

 

Sur la carte :

 

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.