Le Creux Maldru – Foncine-le-Haut (39)

Le Creux Maldru se situe entre les communes de Foncine-le-Haut et La-Chapelle-des-Bois, quasiment sur la Frontière des départements du Jura et du Doubs. Notre point de départ était le lieu-dit “Sur-les-Gits” (photo de droite ci-dessus : la ferme, notre lieu de stationnement et de pique-nique).

 

Les petits plaisirs de la vie !

 

Il faut compter 1400 mètres aller-retour pour juste visiter le Creux Maldru. Le sentier s’enfonce dans l’immense forêt du Mont-Noir, et il est plutôt bien balisé. Tout au long du parcours, on voit des balisages sur les arbres (jaune & bleu), des panneaux indicateurs et aussi des cairns façonnés par les randonneurs.

Arrivé sur place, on se retrouve face à un gouffre de vingt-huit mètres de circonférence en forme d’entonnoir (28 mètres au sommet, et seulement 6 mètres dans le fond). Il est entouré d’une barrière pour le sécuriser, mais aussi, et surtout, d’une passerelle munie d’une échelle pour y descendre.

 

Au fond du gouffre, après avoir descendu les 11 mètres d’échelle, on se retrouve face à deux salles. Pour l’une des deux, un escalier en pierre permet d’atteindre une plateforme. En se retournant, on constate un mur érigé en pierre. Ce serait à cet endroit précis que des prêtres seraient venus se cacher en des temps plus hostiles. C’est ce que confirme cette croix plantée dans la paroi rocheuse de la caverne.

Le Mont-Noir est un endroit tellement vaste et sauvage que nos anciens savaient qu’ils ne seraient pas inquiétés en s’y cachant. Une autre grotte, plus petite encore, mais dans une configuration différente, servait d’abri à Pierre du Bourg. On y reviendra dans un autre article puisque durant cette journée d’été, nous avons randonné aux deux endroits.

Le Creux Maldru aurait donc servi de “planque” à quatre curés. Ils venaient depuis Foncine-le-Haut, la-Chapelle-des-Bois, Chaux-des-Crotenay… Ils avaient une salle pour célébrer les messes, et une autre qui servait d’habitation. Ils s’y sont caché pendant 3 ans, durant les troubles révolutionnaires, de 1791 à 1793. A l’époque, un escalier en pierre avait été conçu par les prêtres, certains d’entres eux étaient très âgés pour y descendre. Lors des messes, un guetteur était posté dans les bois et prévenait les réfractaires en cas de danger.

A noter : Au fond du gouffre, on voit qu’un système électrique permettant l’éclairage a été mis en place dans une époque plus moderne, mais il ne fonctionne plus, étant dégradé. Deux cent ans plus tard, en 1991, le curé de Foncine, l’abbé Lizon, célébrera la dernière messe. Enfin dernière, espérons qu’il y en aura d’autres…

Avant 1789, lors des guerres, et même durant la Révolution, le Creux Maldru était l’endroit “en vogue” où les habitants, les réfugiés, les clandestins pouvaient se cacher. Cette caverne restera longtemps un lieu de souvenir d’une vie rude et faite de persécutions.

 

Quelques photos : 

 

 

 

Pour s’y rendre : Depuis la Grande Rue de Foncine-le-Haut, tourner direction rue des Fontaines, passer devant la déchetterie, puis continuer de monter, passer les lieux-dits “les Petetins”, “Sous le Mont Noir”, puis “Ferme Valentin”, continuer de monter jusqu’au croisement de “Sur les Gits” et se garer le long de la route. Le sentier débute ici.

A proximité :

 

Sur la carte :

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.