La grotte de Roche-Chèvre – Ternant (21)

 

 

 

 

 

 

 

La grotte de Roche-Chèvre se situe en Bourgogne, entre les communes de Ternant et de Saint-Jean-de-Bœuf dans la forêt domaniale de Détain-Gergueil. Plusieurs sentiers mènent à cette caverne, il est possible de partir depuis Saint-Jean-de-Bœuf en montant sur la route à gauche de l’église, et de suivre tout droit jusqu’au Mont-Rognon et de redescendre de l’autre côté en ligne droite. Autres possibilités, en venant depuis Ternant, joindre la route forestière soit depuis le Relai du Grand Taïau, soit par le chemin débutant au-dessus du champs Mangin, se garer avant la barrière, marcher environ 2 kilomètres en suivant cette route forestière, puis tourner à droite sur un chemin de 150 mètres qui entre dans la forêt. La grotte est indiquée à partir d’ici seulement. Dernières alternatives, il est possible de partir depuis le croisement (D104/D104b) et monter sur un sentier à travers bois.

 

 

 

 

 

Nous n’avons pas trouvé d’éléments historiques à raconter sur cette grotte. Elle est très souvent confondue avec une grotte voisine portant le même nom : la grotte Roche-Chèvre à Barbirey-sur-Ouche dans laquelle des fouilles ont été effectuées et ont donné des indications d’occupation au Néolithique, à l’Âge du Bronze et au Moyen Âge.

 

 

 

 

 

Il est très probable que celle-ci a servi également d’abri à nos anciens. Surtout que la grotte est située à quelques centaines de mètres à vol d’oiseau d’une seconde grotte mais surtout d’une tombe mégalithique, en dehors des dolmens de Ternant.

La visite de la grotte est plutôt aisée. A l’entrée, une petite pente permet de franchir le porche d’entrée. Il vaut mieux s’équiper d’un bon éclairage car le plafond est parfois bas et le sol est jonché de pierres. A l’intérieur, un magnifique spectacle nous attend. On traverse plusieurs salles et l’on fait face à de grandes colonnes, stalagmites et stalactites. On parcourt un peu moins de cent mètres. La progression dans la grotte est ralentie par ces pierres qui recouvrent la terre. Il est tout à fait possible d’y rencontrer des chauves-souris. A certains endroits, on observe des cachettes creusées ou taillées sur les parois. La salle du fond est impressionnante par sa grandeur, il serait possible d’y tenir un banquet.

Quelques légendes se rattachent au lieu, certaines plus fantaisistes que d’autres parlent tantôt d’un géant vivant dans la grotte, tantôt d’une fée qui lui ait apparu et dont il tombe éperdument amoureux. Une seconde prétend que la caverne était habitée par un vieux druide qui était tellement doué en magie et en médecine que tous les habitants du secteur venaient lui rendre visite.

De plus, les adeptes des courants telluriques seront ravis. Je n’y connais pas grand-chose mais la grotte est reconnue comme haut lieu sacré par rapport à son énergie. 23 à 36 unités positives et un taux de radioactivité exceptionnellement bas (35 impulsions par minute). J’espère que cela vous parle !

Bonne visite !

 

Quelques photos : 

 

Pour s’y rendre : Depuis Ternant, prendre la D104b, passer dans le bois de Ternant (Dolmens), au croisement, aller tout droit sur la D104, puis plus loin, au second croisement, prendre à droite sur la D8 en direction de Saint-Jean-de-Bœuf. Surveiller la droite, et prendre le premier chemin forestier qui part à droite. Se garer avant la barrière, et marcher environ 2 kilomètres en suivant cette route forestière, puis tourner à droite sur un chemin de 150 mètres qui entre dans la forêt. La grotte est indiquée à partir d’ici.

A proximité :

 

Sur la carte :

 

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.