Saut de l’Ognon – Servance (70)

Le saut de l’Ognon se situe dans les Vosges Saônoises, à quelques centaines de mètres avant d’entrer dans la commune de Servance (si vous arrivez depuis Lure ou Melisey). Un petit parking a été spécialement aménagé pour les visiteurs. De là, il faudra emprunter un agréable sentier qui ne sera pas très long. Six cents mètres de marche suffiront pour faire l’aller et le retour. Tout au long du sentier, des panneaux pédagogiques racontent la formation géologique du lieu et son histoire.

Une légende se rattache au saut de l’Ognon. Elle raconte qu’à la place du village, il existait un immense lac. Au 14ème siècle, la fille du seigneur de Montandré se noie dans ce lac. Inconsolable, le seigneur de Montandré emploiera de nombreux hommes pour creuser une brèche et ainsi vider le lac pour retrouver le corps de sa fille. La brèche serait le saut de l’Ognon. Et à la place du lac, les maisons ont été bâties. Une autre légende parle d’observateurs qui auraient eu la chance de voir des truites remonter la rivière et faire le grand saut. En dehors du petit hameau s’appelant “Montandré”, le seul vestige de cette histoire serait le calvaire du Montandré datant du 14ème siècle. Sur une face, on peut voir le Christ (un peu usé) et de l’autre, la Vierge portant un enfant. Ce calvaire, je vous laisse le soin de le retrouver mais sachez toutefois que depuis le Moyen Âge, il a très mauvaise réputation. La nuit tombée, les voyageurs disaient voir des sorciers, des animaux étranges, et même le diable en personne.

L’Ognon prend sa source à Château-Lambert, traverse le Haut-du-Them, passe par Servance et glisse dans ce verrou glaciaire pour poursuivre son parcours à travers la Franche-Comté.

Arrivé face au Saut de l’Ognon, on remarque que les abords sont sécurisés par des barrières en bois. Une terrasse surmontée de quelques pierres, permet d’immortaliser l’instant, le temps de prendre quelques photographies. La chute fait 14 mètres de hauteur, elle impressionne notamment par temps pluvieux ou après la fonte des neiges. On remarque très vite que cette cascade n’est pas naturelle, mais qu’elle a été façonnée par l’homme. Un aqueduc permettait de faire parvenir l’eau jusqu’à une ancienne granitière.

Un passage accidenté permet de descendre jusqu’à la rivière. L’été, les visiteurs peuvent s’y tremper les pieds, et contempler les gros blocs erratiques. Nous avons terminé la journée par une randonnée dont le départ de la boucle s’effectue à Melisey. Depuis le parcours de santé, on passe par la maison abandonnée du Cigle, et on arrive à l’étang du grand Rosbeck. Une pause devant le monument Thiébaud permet de connaître l’histoire tragique de ce jeune Michel Thiébaud, résistant durant la guerre. Puis, on repart direction la Hutte et Montaujeu afin de revenir sur Melisey.

Bonne promenade !

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Lure, prendre la D486 en direction de Melisey. Traverser Melisey et continuer toujours sur la D486, traverser Belonchamp puis Ternuay. Puis, avant d’arriver à Servance, au niveau des Moussières, tourner sur le petit parking à gauche. Le sentier du saut de l’Ognon débute ici.

A proximité :

  • Musée départemental de la montagne à Château-Lambert
  • La roche fendue à la Planche-des-Belles-Filles
  • Source de l’Ognon à Château-Lambert
  • La pierre du percepteur et la mine Saint-Thomas à Château-Lambert

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.