Le Cimetière des pestiférés – Recologne (25)

Il existe plusieurs Recologne dans la région. Nous sommes ici à Recologne dans le Doubs en Bourgogne Franche-Comté. Le cimetière se situe dans le Bois des Bouchères sur la droite de la départementale 14 en direction de Chevigney-sur-L’Ognon.

Une petite marche de quelques centaines de mètres s’impose pour rejoindre l’allée et les stèles. Ne vous attendez pas à voir des tombes ou autres monuments mis à part ces deux stèles.

Sur la première stèle on peut lire :

“A la mémoire des habitants de Recologne. Victime de la peste en 1632. Guerre famine pillage et incendie. Destruction de Recologne. 1637-1639.”

La peste est une maladie qui a fait de gros ravages au Moyen Âge. Elle est causée par une bactérie (Yersinia pestis), elle s’attaque autant aux hommes qu’aux animaux. Cette époque (1630 – 1640) était peu reluisante, entre la guerre de Trente Ans (1635) où la France déclare la guerre à l’Espagne, et la peste ; disons que vieillir était considéré comme une chance.

Le mode de transmission de la peste : l’homme est contaminé habituellement par la piqûre de puces qui se sont infectées principalement sur des rats. Elle se transmet facilement d’homme à homme (interhumaine) par voie respiratoire ou lors de manipulations de cadavres infestés par la peste.

A Recologne, les médecins de peste, habillé avec un costume spécifique donc le masque ressemblait à un corbeau, intervenaient pour ramasser les nombreux cadavres et pour les purifier. Les corps malades étaient si nombreux qu’il a fallu creuser des fosses à l’écart du village comme pour de Recologne dans le bois.

Près de la grande fontaine, un panneau parle d’une anecdote intéressante : elle explique pourquoi on appelle les habitants les “Marouillés”. Un soir un habitant de Recologne perçoit une forme blanche aux allures fantômatiques… Il se met à courir jusqu’au village pour avertir le plus de monde possible et pour revenir sur le lieu pour constater qu’il n’a pas perdu la tête. Les gens, armés, s’approchent de la forme et constatent qu’il s’agissait d’un énorme champignon (une vesse de loup). Depuis ce jour, les habitants de Recologne sont devenus les “Marouillés”.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis l’église de Recologne, prendre la rue de la grande fontaine, puis tourner à droite sur la départementale 14 (Route de Chevigney). A la sortie du village, prendre à droite, la petite route goudronnée mène à une forêt. A l’entrée de la forêt, prendre à gauche sur deux cent mètres environ, puis à gauche pour voir l’allée qui mène aux stèles.

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.