La Pierre-qui-Vire – Cléron (25)

Cléron est une charmante commune du Doubs en Franche Comté. Surtout connue pour le château d’aspect médiéval qu’on ne peut pas louper car il borde la route principale. Souvent, les visiteurs venus parfois de très loin, s’arrêtent en bordure de la Loue près du pont pour admirer le paysage. Il est possible par ailleurs, d’avoir un autre point de vue depuis un second pont qui appartenait autrefois à une ancienne voie du tacot.

Hormis le château, le territoire de la commune de Cléron offre un terrain de chasse fabuleux pour les vadrouilleurs que nous sommes. On y trouve par exemple un énorme rocher, le Toum Tatre, mais aussi la fameuse Pierre-qui-Vire…

Depuis Cléron, on marche sur une petite route goudronnée qui borde la Loue, mais soyez prudent, beaucoup de véhicules passent sur cette route. Après plusieurs centaines de mètres, nous atteignons le rocher.

Les pierres qui virent sont légion dans les régions de France. Elles portent bien souvent plusieurs appellations, pierre qui tourne, pierre qui butte… Ce sont en général de gros monolithes qui attirent l’attention par leurs formes, leurs dimensions, par la légende qui s’y rattache ou tout simplement par le culte voué par d’anciennes civilisations.

Celle de Cléron mesure une dizaine de mètres. On peut voir, bien cacher, une Vierge dans un creux (face à la route). La légende de la pierre qui vire de Cléron explique qu’elle tourne sur elle-même une fois tous les siècles. Il est donc possible d’accéder à un trésor enfui sous la pierre durant un temps très court qui enfermera ceux qui ne pensent qu’à l’argent et qui plongeront sous la pierre sans se poser de questions.

Vivrons-nous assez vieux pour constater quoi que ce soit ? La légende donne une date et un horaire bien précis pour les plus cupides, il faut pour se faire, s’y rendre à minuit, à Noël. Si le rocher a été christianisé, il est tout à fait possible que les Celtes soient à l’origine de l’intérêt de cette pierre par nos anciens, le même intérêt porté sur l’immense rocher du moine (Toum Tatre). Nous y reviendrons dans un autre reportage.

Bonne balade !

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Cléron, départ au pied du château, se rapprocher du croisement et traverser pour continuer dans la rue en face (rue du Pater), puis continuer en longeant la Loue (rue de la Goulotte). Après 350 mètres de marche, vous apercevrez le rocher aux abords de la route dans un virage.

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.