La ville gallo-romaine de Vertillum – Vertault (21)

Vertault est un petit village de Bourgogne, ne comptabilisant pas plus d’une soixantaine d’habitants (ce jour). Ce ne fut pas toujours le cas puisque les terres de la bourgade cachaient depuis bien longtemps une cité antique.

Nous arrivons un soir d’été sur le site, après une journée très chargée en Côte d’Or. Un grand parking attend les visiteurs. Au milieu du parking, on trouve une construction qui sert d’abri et de point d’informations, avec cartes et toutes les explications nécessaires pour comprendre l’histoire de la cité et les fouilles effectuées.

Photo de droite, cabane de fouilles datant de 1902.

Le sentier forme une boucle d’une longueur de deux kilomètres sur un promontoire dominant la Laigne, mais attention aux tiques sur certaines parties où la végétation recouvre le chemin.

Au temps des Celtes, nous sommes ici sur un territoire Lingon, proche d’un haut lieu de sacrifice pour animaux (notamment chiens et chevaux). Par la proximité de plusieurs voies romaines, l’emplacement est idéalisé pour bâtir une cité au temps des Gallo-Romains sur l’emplacement de l’ancien habitat celtique.

Ci-dessous, d’anciennes habitations enterrées de tradition gauloise taillées dans la roche.

Une centaine de cavités ont été mises à jour, elles couvrent essentiellement la partie Nord du plateau. Parfois, on retrouve un escalier taillé dans la roche permettant d’accéder à l’étage souterrain. Ces cavités ne sont pas que des habitations, il y a aussi des silos à grain, des “décharges”, et des puits.

L’histoire des découvertes, chronologiquement :

  • En 1651, le recteur du collège des Jésuites de Dijon trouve quelques objets sur le site : monnaies, pieds en marbre etc… il est le premier à mentionner le site.
  • Des fouilles sont engagées à partir de 1846 jusqu’en 1863 par un antiquaire et correspondant à la commission des antiquités de Côte d’Or, il a découvert les thermes et le temple.
  • De 1882 jusqu’au début de la seconde guerre mondiale (1939), des fouilles plus “officielles” sont effectuées par la société archéologique dirigées par Lorimy et Lagorgette.
  • Reprises à partir de 1957, de nouvelles fouilles permettent de découvrir un mur d’enceinte, appelée “murus gallicus” (photo de couverture, c’est une restauration). Ce rempart est précédé d’un fossé de 30 m de large pour 2,5 m de profondeur.

Ci-dessus, ce qu’il reste des thermes découverte par Lucien Coutant en 1846 puis refouillées en 1984. Les citadins s’y retrouvaient pour entretenir leurs corps, mais aussi pour se rencontrer ou tout simplement pour se détendre. Ici, les archéologues ont retrouvés des Ex-Voto, signe que l’eau des thermes était considérée comme curative.

A savoir :

Le site couvre environ 25 ha. Il était entouré d’une impressionnante enceinte, à l’intérieur, sur le plateau calcaire, il faut imaginer des habitations avec des ruelles, des forges et d’autres artisans ici et là. La cité appelée “Vertillum” comptabilisait environ 5000 habitants au 1er siècle. Il ne reste plus rien du forum qui a pourtant bien existé. Autres vestiges : quelques murs de fondation du temple. A l’emplacement où les Celtes pratiquaient des sacrifient, ont été retrouvées ; deux-cent chiens, quarante-deux chevaux, huit moutons, deux bœufs, ainsi que les restes de huit squelettes humains.

La cité a été entièrement anéanti en l’an 406 après J.C par une invasion barbare. Une salle du musée du Châtillonnais à Châtillon-sur-Seine est consacrée aux fouilles et aux objets trouvées sur le site de Vertillum.

Vertillum est classé Monument Historique depuis 1875. Un arrêté municipal le protège des fouilles sauvages.

*Sources : Panneaux sur site, La ville gallo-romaine de Vertillum (Vertault) de René Joffroy, Mangin M., Mangin J.-M., Le murus gallicus de Vertault, Bulletin de la Société Archéologique et Historique du Châtillonnais, 5e série n°1, 1988, 23-26

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Châtillon-sur-Seine, prendre la D965 en direction de Cérilly, tourner à droite sur la D16D jusqu’à Bouix, tourner à gauche sur la D16, passer Poinçon-Lès-Larrey, passer Larrey, continuer jusqu’à Villedieu, tourner à gauche sur Rue de l’Eglise, et continuer tout droit jusqu’à Vertault.

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.