Le gouffre du Frais-Puits – Quincey (70)

Le gouffre du Frais-Puits se situe dans les environs de Vesoul. Dissimulé dans un lieu en friche, l’accès est interdit au public. Nous avons pu faire quelques photos avec énormément de difficultés pour ne pas franchir les barrières. Ce n’est pas la première fois que nous sommes confrontés à ce genre de problématique, mais nous avons dû déployer et solliciter nos zooms et prendre de la hauteur…

Le réseau hydraulique du gouffre alimente des milliers de foyers. Sa dangerosité s’explique par le fait qu’en cas de fortes précipitations, un phénomène d’éruptions jaillit et peut être éventuellement mortel en cas de chute.

Le réseau souterrain du Frais-Puits a été durant de nombreuses années une véritable énigme. Elle se remplit de la même manière d’un trop-plein, et déborde de façon impressionnante avec un débit pouvant atteindre 100 m3/seconde. Il faut attendre 1935 pour que les premiers hommes explorent le gouffre avec le matériel adéquat inventé pour l’occasion. Un long travail de désobstruction de branches et de tronc d’arbre est entrepris pour le premier accès. Un phare de camion alimenté par des batteries offrait un peu de visibilité. Les années passent et l’équipement perfectionné permet d’aller toujours plus loin. Les spéléologues découvrent un réseau de 4,5 kilomètres de galeries.

“Dans les années 1930-1950, des paysans se plaignaient de voir la terre “gigoter” dans leurs champs. En prenant un bâton, il était possible de creuser un trou et de voir un filet d’eau jaillir de la terre”. Des légendes évoquent la mort d’hommes qui sont tombé dans le piège du Frais-Puits, emportés par les eaux et engloutis en passant dans l’entonnoir. Leurs os auraient été retrouvés des années plus tard. Une autre légende, très ancienne, parle de l’approche des Allemands en novembre 1557, la pluie ne cessa pas de tomber, et le Frais-Puits déborde, faisant peur aux attaquants. Les Allemands finissent par rebrousser chemin, comptabilisant des noyers dans leurs rangs.

La totalité du réseau n’a pas été entièrement sondé, des zones d’ombre subsistent encore. On sait tout de même que certains gouffres environnants correspondent avec le réseau du Frais-Puits et que la fontaine de Champdamoy situé à 2800 communique bien avec le Frais-Puits.

Le site intéresse toujours les spécialistes du monde entier.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Vesoul, prendre la départementale 9 direction Quincey, continuer sur la D9 puis tourner à gauche direction Villers-le-Sec. Faire 100 mètres et tourner à droite sur le parking de la vélo route. Partir à pied sur la voie verte en direction de Vesoul. Après 400 mètres, tourner à gauche sur un sentier puis à droite. Il est interdit d’approcher le gouffre. Un périmètre de sécurité a été établi.

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.