Colonne des Trente – Guillac (56)

Nous voici dans le Morbihan pour une journée bien chargée. Entre Ploërmel et Josselin, on trouve une étrange colonne, un peu cachée par les arbres qui l’entourent. Curieux comme pas deux, on s’arrête, ça tombe bien, on avait besoin d’une petite pause avant de visiter Josselin de fond en comble. Mais… Qu’est ce que cette colonne posée au milieu de nul part peut bien représenter ?

L’obélisque marque l’emplacement exacte d’une bataille qui s’est déroulée le 26 (ou 27) mars 1351. Rien que ça ! D’habitude, on peut visiter aisément des lieux de batailles récentes (14-18 ou 39-45) avec précision, mais qu’en est-il d’événements aussi ancien ?

Le contexte : Jean IV de Beaumanoir au titre de maréchal de Bretagne et capitaine de Josselin voit de pauvres paysans se faire maltraiter par des soldats anglais agissant sous les ordres de Robert Bamborough. Ça ne plait pas du tout à Jean IV de Beaumanoir, qui décide de partir à la rencontre du capitaine anglais. L’entrevue ne se passe pas sans disputes. Il convient aux deux hommes de se défier lors d’un combat. Le rendez-vous est pris pour le 26 (ou 27) mars 1351 au pied du chêne de la lande de Mi-Voie. Chacun devra y parvenir accompagné de trente hommes (31 vs 31). Le combat des Trente peut alors commencer après une messe dîtes au pied de l’arbre. Un début assez difficile s’annonce pour les Bretons comptabilisant déjà deux morts et quelques blessés. Mais l’acharnement fini toujours par payer, les hommes de Beaumanoir parviendront à tuer Robert Bamborough et huit de ses hommes. Du côté de Beaumanoir, on compte six morts, mais d’autres succomberont plus tard de leurs blessures.

Pour la petite histoire, on pourrait penser que Beaumanoir est le grand vainqueur, malheureusement, deux jours plus tard, la majeur partie de ses hommes tombent dans une embuscade et sont tués.

Bois ton sang, Beaumanoir, la soif te passera”, telle est la devise de la famille Beaumanoir, c’est une phrase qui aurait été prononcé par Geoffroy du Boüays à Jean de Beaumanoir juste après le combat épique.

La colonne de 18 mètres de hauteur a été érigé en 1823 sur l’emplacement précis de cette bataille. Il aura fallu quatre années pour construire cette colonne. Elle est inscrite au titre des Monuments Historiques depuis le 15 mai 1933.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Guillac, prendre la départementale 169 en direction de la Nationale 24. Passer sous le pont de la N24, puis tourner à la première à gauche. Se garer le long de la route au lieu-dit “la Pyramide”. Elle est assez bien indiqué.

A proximité :

  • Le château de Josselin
  • Le musée de poupées et du jouet à Josselin
  • Allée couverte de la Ville-Bouquet proche Ploërmel
  • Allée couverte de Haut-Bézon proche Ploërmel
  • Menhir de la Maison-Neuve proche Ploërmel
  • Menhir du Piprais proche Ploërmel

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.