Apremont-sur-Allier – Cher (18)

On vous présente ici l’un des plus beaux villages de France. Il se situe dans le Cher, à vingt-cinq minutes de Nevers. Durant le moyen âge, le village était occupé par des carriers travaillant dans plusieurs carrières aux alentours de la commune. Le village est idéalement situé en bordure de l’Allier, ainsi des bateaux venaient chercher les pierres de tailles afin de construire d’immenses monuments (Cathédrale d’Orléans ou encore l’Abbaye de St Benoît-sur-Loire..).

C’est un village très petit et avec très peu d’habitants, mais derrière ces apparences, il y a de quoi passer une agréable journée.

Le château :

Le château est une demeure privée, il n’est pas possible de visiter l’intérieur. Le château aurait été construit autour du 15ième siècle afin de dominer l’Allier et aussi de contrôler la voie qui passait juste à côté. Le château a été remanié a différentes périodes : au 15ième, 17ième, 19ième et 20ième siècles.

Au 15ième siècle, il était muni de quatorze tours, malheureusement détruites au cours des siècles. Eugène II Schneider rénove une très grande partie de la forteresse de 1934 à 1942.

Parmis ces différents propriétaires, on retrouve : Jean de Bourgogne, Comte de Nevers, Elvire de Brissac, Philibert de Boutillat, ou encore Pierre de Cossé.

Le château est sur la liste de monuments historiques de France par arrêté du 16 juin 1986.

Le parc floral :

Le parc floral d’Apremont-sur-Allier est un lieu incontournable qu’il vous faudra absolument visiter. Un autre reportage est consacré au parc floral : (lien vers l’article)

L’entrée est payante (10 euro par personnes en 2020). Mais, on peut aisément passer deux voir trois bonnes heures à contempler le parc et ses différents bassins.

Classé “jardin remarquable”, le parc nous embarques dans un immense espace fascinant, se mélangeant parfaitement au village médiéval. On peut passer par le jardin blanc comportant des arbres rares et des massifs de fleurs. Une cascade agrémente le paysage et quelques constructions prête l’attention des visiteurs. La visite se complète avec les anciennes écuries abritant le musée des calèches et l’exposition temporaire en cours…

Sur place : boutique, toilettes, de nombreux bancs. Animaux accepter si tenu en laisse. Accès partiel pour personne à mobilité réduite.

 Eugène Schneider ou Charles Prosper Eugène Schneider était un homme politique mais aussi un industriel (il dirigeait des usines au Creusot). Il obtient le Château d’Apremont, en rachetant les parts de sa belle-famille de Saint-Sauveur en 1894. Comme expliqué plus haut, il le fera rénover durant une cinquantaine d’années.

Gilles de Brissac (de la même lignée) est le créateur du jardin d’Apremont. Il débuta en 1977 à partir de rien. Il fera raser les maisons et dévier des routes afin de construire de nouvelles habitations dans un style médiéval berrichon, il fera construire une cascade à l’aide de 650 tonnes de rochers. Ce qui finira au bout de sept années par offrir un jardin extraordinaire qui se transmet de génération en génération.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Nevers, prendre la D907 en direction de Challuy, puis la D976 en direction de Gimouille. Après avoir passé a côté du pont canal, continuer jusqu’au croisement de la Grenouille puis tourner à gauche direction Apremont-sur-Allier.

A proximité :

  • Parc floral d’Apremont-sur-Allier
  • Château d’Apremont-sur-Allier
  • Château de Meauce à Saincaize-Meauce
  • La tour Sully à Cuffy
  • Le pont-canal à Gimouille

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.