La Grotte Deschamps à Gonsans (25)

La grotte Deschamps se situe dans le Doubs en Bourgogne-Franche-Comté. Pour trouver l’entrée, il faut suivre attentivement les indications en bas de cette page. L’entrée est cachée dans un bois entre Gonsans et Magny-Châtelard.

Localement, cette grotte est connue depuis très longtemps par les habitants du village et des villages avoisinant. C’est l’une des grottes les plus faciles à explorer que l’on ait pu visiter sans compter les grottes aménagées à accès payant (bien sûr). Ici, c’est ouvert, c’est gratuit, et l’on peut même amener des enfants pour la découverte de la spéléologie. Elle n’est pas dangereuse du fait qu’il n’y a pas de rivières souterraines ; malgré tout, on vous suggères de mettre de bonnes chaussures, voir même des bottes !

L’entrée se fait en douceur, Le sentier mène à une pente jusqu’au porche, Puis des escaliers prennent la relève en partie, mais les pierres sont humides et le sol glissant. On serpente à travers les éboulis de la première salle (photos ci-dessus).

Au fond de la salle longue de 150 mètres et avec une hauteur de plafond de 4 mètres, on contourne une imposante stalagmite pour passer à la salle suivante. quelques passages sont étroits, boueux et toujours glissants.

On passe la deuxième salle et on longe un couloir. Au bout de ce couloir, le plafond se réduit (attention le dos), puis nous nous retrouvons face à un mur de pierres. Ce mur serait le vestige d’une ancienne protection datant du 15ième siècle. Lors d’invasion ou de guerres, il n’était pas rare que les villageois isolés préféraient se cacher dans le fond d’une grotte pour obtenir des chances de survies. Il a été confirmé que ce fût le cas ici dans cette grotte Deschamps.

On remarque par la suite un long chenal de voûte, c’est une sorte de crevasse, mais au lieu d’être au sol, il est placé sur le dessus de la voûte. Ce qui fait que l’on peut aisément marcher debout à ce niveau de la grotte.

La grotte peut être explorée sur 350 mètres environs (700 aller-retour tout de même). Ci-dessous, l’avant dernière partie. Un long couloir en forme de cuve donne du volume, et l’on a l’impression d’avoir changer de pays. On descend donc pour remonter ensuite, et l’on fait face à la dernière salle exploitable facilement, portant de nombreux graffitis. C’est ici qu’il faudra songer à faire demi-tour !

Ci-dessous, quelques exemples de graffitis parmi des centaines, qui recouvrent parfois 60% des parois. Des signatures datées, des messages personnelles, parfois des portraits… On trouve de tout et c’est à vous de trouver celle qui sera la plus ancienne. Dans notre cas, on a trouvé un message datant de 1696, il est accompagné d’une ancre marine. Une autre signature dont le nom apparaît sous “Louis Huot” est datée quant à elle de 1789.

Deux autres signatures, plus récentes : Une couronne datée de 1858, avec l’inscription Devaux Ernest et…,,???? et enfin une marque du passage d’une classe d’élève de 4ième de 1906.On trouve également des graffitis symboliques, comme par exemple celui du passage des Franc-Maçon en 1993.

Bonne exploration !!!

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis le centre de Gonsans, prendre rue de l’église et tourner à gauche au carrefour après l’église. Continuer sur la départementale trente en direction de Magny-Châtelard sur environ un kilomètre, puis chercher l’entrée du petit parking dans le bois sur la droite. S’engager à pied sur le sentier qui part sur la droite jusqu’au porche de la grotte.

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.