Prieuré Saint Julien – Drevant (18)

Drevant est une petite commune du Cher, située a moins de cinq kilomètres de Saint-Amand-Montrond. Si le village est connu pour ses vestiges gallo-romain, un autre trésor existe pourtant au centre du bourg, non loin de la mairie et de l’église.

Une première mention évoquant le prieuré date de 1055, il appartenait à des Bénédictins. Le prieuré est aujourd’hui classé aux Monuments Historique, et même si le lieu est privé (il appartient à des particuliers qui font parfois des expositions temporaires), il est possible d’admirer l’extérieur de la bâtisse surtout sa façade. Le prieuré de Drevant fut établi par l’abbaye de Moutier-d’Ahun situé dans la Creuse. Sa façade remarquable, témoin de l’art roman en Berry est caractérisée par 3 arcatures et une rangée de 8 modillons. Le site fait parti du réseau clunisien.

“Drevant conserve, comme des centaines d’endroits en Europe, la mémoire du rayonnement de l’Abbaye de Cluny”

On retrouve dans un livre une description intéressante de la vie d’autrefois dans la commune. Ce livre  a pour titre : HISTOIRE DES DEUX VILLES DE ST AMAND ET DU CHATEAU DE MONTROND ; l’auteur en est MCN Victor Mallard, publié par les soins de son fils MCL Gustave Mallard avec une préface de l’Abbé S.Clément ; cet ouvrage a été imprimé par l’Imprimerie DESTENAY – BUSSIERE Frères en 1895 . On peut lire ceci :

“Drevant n’a jamais eu de manoir féodal, il y existait un hôtel et un prieuré qui dépendait de l’abbaye de Notre-Dame d’Ahun, de l’ordre de St Benoît au diocèse de Limoges.Les religieux de ce couvent devaient au seigneur de Saint Amand, sur la dixme de Drevant, une redevance annuelle de vingt-huit boisseaux de froment, vingt-huit boisseaux de marsèche (orge) et vingt-huit boisseaux d’avoine. Le portique de ce prieuré existe encore ; il est d’un style très pur et les détails en sont extrêmement remarquables ; il serait donc à désirer que des mesures administratives fussent prises pour sa conservation.”

Anciens propriétaires, madame et monsieur Alabergère demande que soit effectuées des fouilles entre l’église et le prieuré. Les fouilles se déroulent à partir de 1974 sous la direction de Jacques Gourvest, C’est ainsi que l’on découvre une nécropole composée de plusieurs sépultures de type sarcophage dont l’un avec une croix pattée que l’on estime daté de l’époque mérovingienne.

Sources : Panneaux sur site, oral, wikipedia, "Les arrière-fiefs de la châtellenie de Saint Amand le Chastel" par Victor Mallard, mairie de Drevant.                

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Saint-Amand-Montrond prendre la D2144 direction la Coterelle. Puis, tourner à droite “route de Saint-Amand”, continuer jusqu’à Drevant. Le prieuré se situe juste à la droite de l’église. Un parking se trouve facilement, entre la mairie et le prieuré.

A proximité :

  • Vestiges gallo-romain de Drevant
  • Château d’Ainay-le-Vieil
  • La forteresse de Saint-Amand-Montrond
  • Abbaye de Noirlac à Bruère-Allichamps

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.