Croix des Templiers (du mouton) – Peyrelevade (19)

Placée aux abords d’une petite route à quelques centaines de mètres à la sortie de Peyrelevade en Corrèze (sud-ouest de la commune), cette croix monumentale marque la présence templière dans le secteur.

Elle porte plusieurs appellations : Croix du Mouton, Croix du Bélier, ou Croix des Templiers. Elle daterait du 13ième ou 14ième siècle. Il est supposé que cette croix soit lié à la Commanderie de Comps ou Coms située autrefois sur le territoire de la commune de Peyrelevade. En 1308, cette commanderie était rattachée à celle de Féniers. Comps est aujourd’hui un petit hameau de Peyrelevade, situé entre celui du Rat à l’Ouest, et Féniers à l’Est. La commanderie de Comps possédait une petite chapelle paroissiale qui servait aux seuls habitants du hameau. Elle renfermait des fonts baptismaux. Elle était modestement recouverte de paille et de bois et elle était en 1616, desservie par un curé qui recevait une pension de quatre setiers de seigle.

La croix de chemin repose sur un socle taillé en forme de bélier accroupi. Sur la colonne centrale, une croix de Malte est sculptée sur chaque faces. Dans la partie supérieur de la croix, on observe une sculpture dont la forme évoque un édifice religieux à fronton et arcatures polylobées. Sur une face, on perçoit le Christ crucifié entre la Vierge et Saint-Jean, tandis que sur l’autre face, on admire une Vierge à l’enfant. En position assise, elle tient l’Enfant Jésus entre deux chandelier. De chaque côtés, placés dans des niches, on devine des Saints protecteurs

La croix a été depuis longtemps sujet à discussion. Notamment pour la représentation de la croix planté sur l’animal. On sait que dans les temps anciens, les gens pensaient que le diable pouvait prendre l’apparence d’un bélier (Bouc de Mendès en exemple). Sa forte odeur et son rôle de procréateur l’ont rapidement fait assimiler au prince des démons, ce dernier symbolisant la luxure, parmi d’autres péchés. Dans les cultes sataniques, la tête du bélier sert à chasser les mauvais esprits. En majeur partie, les anthropologues s’entendent pour dire que cette pratique est inspirée de rites plus anciens.

La croix du Mouton est classée aux Monuments Historiques par décret du 5 novembre 1928. Il existe deux autres croix classées (parmi une trentaine au total) dans la charmante commune de Peyrelevade.

Sources : 
Bulletin de la Société des lettres, sciences et arts de la Corrèze,   base merimée, wikipedia, persée, Jacques BAUDOIN. 

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis le centre du village, prendre la rue principale (rue du Limousin), descendre en direction du croisement qui mène au camping, tourner à gauche “rue du Gué”, puis à gauche sur la route de la Croix du Mouton. Continuer sur 400 mètres, la croix se situe sur la gauche de la route.

A proximité :

  • Les moulins de Chamboux, direction Chamboux
  • La chapelle du Rat, au lieux-dit “le Rat”
  • Parc arboretum de Saint-Setiers
  • Fontaine et chapelle Saint-Sagittaire à Saint-Setiers

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.