Fontaine Saint-Augustin – Cleurie (88)

Au cœur des reliefs pittoresques des Vosges se cache un joyau méconnu, porteur d’une histoire singulière : la Fontaine de Saint Augustin à Cleurie. Jadis, bien avant l’établissement de la paroisse de Julienrupt, cette source sacrée marquait la limite territoriale de la paroisse du Tholy. Ancrée dans la tradition populaire, elle était le point de convergence des cafrancs qui, selon la croyance, venaient en procession lors des Rogations. Les processions de Rogations sont des cérémonies religieuses au cours desquelles les chrétiens demandent la bénédiction divine sur les cultures, les récoltes et la communauté, généralement organisées pendant la période précédant l’Ascension. L’année 1626 fut cruciale, car elle vit la naissance de la paroisse du Tholy, fondée par les chanoines de l’ordre de Saint-Augustin, attribuant ainsi à Saint Augustin le rôle de patron secondaire. L’édifice qui se dresse en son honneur domine fièrement une source aménagée, qui se découvre à travers un itinéraire balisé de 4,5 kilomètres, une invitation à la découverte spirituelle et historique.

Cette source, devenue un étape incontournable durant les processions des Rogations, fut sublimée par la construction d’un sanctuaire en l’honneur de Saint Augustin. Une stèle haute d’un mètre se dressa, abritant une niche soigneusement taillée pour accueillir la statue de Saint Augustin, le patron secondaire de la paroisse du Tholy. La légende raconte qu’au cours du XIXe siècle, un habile artisan de Julienrupt façonna la première statue, insufflant ainsi une forme matérielle à la dévotion et à la foi.

Saint Augustin, également connu sous le nom d’Augustin d’Hippone, était un théologien et philosophe chrétien de l’Antiquité tardive. Il est né en 354 à Thagaste (actuelle Souk Ahras, en Algérie) et est décédé en 430 à Hippone (actuelle Annaba, en Algérie). Sa vie et ses écrits ont eu une influence profonde sur le développement de la théologie chrétienne et de la philosophie occidentale. Augustin est principalement connu pour ses travaux théologiques, en particulier ses écrits sur la grâce divine, la prédestination, le péché originel et la nature de Dieu. Son œuvre la plus célèbre est “Les Confessions”, dans laquelle il relate sa propre quête spirituelle et sa conversion au christianisme. Une autre œuvre majeure est “La Cité de Dieu”, dans laquelle il aborde les thèmes de la politique, de la religion et de la philosophie, en réponse à la chute de l’Empire romain et aux critiques adressées au christianisme à cette époque.

Hélas, l’histoire de cette icône ne fut pas épargnée par les actes de vandalisme. Malgré sa restauration dans les années 1970, elle fut dérobée peu après. Sur la requête de l’association des Amis de Remiremont et de l’Office National des Forêts, Messieurs Leroy et Petitgenet offrirent une nouvelle statue, réinstallée avec solennité le 27 août 1978 lors d’une cérémonie religieuse en plein air, en communion avec la nature environnante. Cependant, les épisodes de dégradation persistèrent, et récemment, la statue fut même victime d’une décapitation, témoignant de la persévérance de la foi face à l’adversité.

Mais la Fontaine de Saint Augustin offre plus que des symboles. Au-delà des dons et des gestes généreux qui lui sont consacrés, l’eau cristalline de cette fontaine est réputée pour ses vertus curatives. Saint Augustin de Cleurie, cette source sacrée offrent des bienfaits à ceux qui en consomment l’eau. Une tradition ancestrale perdure, faisant de l’eau de la Fontaine de Saint Augustin un remède réputé pour les verrues. Même son limon possède des propriétés thérapeutiques prisées. Un simple contact fortuit avec cette terre semble apporter un réconfort bienvenu.

Sources : P. Saintyves. La guérison des verrues
de la magie médicale à la psychothérapie
Par Pierre Saintyves · 1913, Mairie de Cleurie, Le Folklore des Hautes-Vosges - L. F. Sauvé · 1889

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Remiremont, prendre la direction de Saint-Amé/Le Syndicat via la D417. A hauteur de Bémont, tourner à gauche en direction de Cleurie. La route monte et serpente jusqu’à Petonfaing, puis la route quitte le quartier résidentiel et devient une route forestière. Continuer de monter jusqu’au Col du Singe, puis laisser le véhicule ici. Continuer à pied sur la route à droite au croisement. Continuer sur 1,3 kilomètres, la fontaine se situe sur la gauche.

A proximité :

  • Mausolée Sainte-Thérèse à Saint-Etienne-lès-Remiremont
  • Hêtre de la Vierge à Cleurie
  • Roche du Thin à Saint-Etienne-lès-Remiremont
  • Dolmen de Purifaing à Saint-Etienne-lès-Remiremont

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 647 941
  • 689 985
  • 737
  • 614
  • 19 juin 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Lucie M
    25 septembre 2023
    Reply

    J’ai eu la chance de la visiter l’été dernier, et sa beauté naturelle m’a laissée sans voix. Merci pour cet article 🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.