La Pierre Fichade – Champeix (63)

Au cœur de la paisible commune de Champeix, dans le département du Puy-de-Dôme en France, se dresse un témoin silencieux de l’histoire ancienne : la Pierre Fichade, un menhir majestueux. Pour découvrir ce monument énigmatique, un sentier pittoresque serpente à travers des vignobles en terrasses et des formations rocheuses impressionnantes, grimpant jusqu’à la Chaux d’Aubary.

Là, près du sommet de la colline, se dresse fièrement la Pierre Fichade, une preuve palpable de la présence humaine depuis plus de 4 000 ans. Sa silhouette élancée en arkose atteint les cieux à 3,37 mètres au-dessus du sol. Ses deux faces principales, tournées vers l’ouest et l’est, sont marquées par des fissures obliques, évoquant l’image d’un cheval ou d’un hippocampe. Le nom “Pierre Fichade” porte en lui la notion d’être “planté” dans le sol, une “pierre levée” érigée par des mains anciennes.

Selon une légende locale, les fées elles-mêmes auraient été à l’origine de ce monolithe mystérieux. À une époque où l’origine de ces monuments archaïques restait un mystère, il était courant d’attribuer leur création aux dons des fées. Ainsi, Champeix le désignait parfois sous le charmant nom de “Pierre aux fées”.

Ce monolithe imposant, pesant environ 15 tonnes et s’élevant à près de 4 mètres, a été érigé au cours de l’âge du bronze, entre 1800 et 1500 avant notre ère. Les raisons précises de sa création demeurent dans l’ombre, mais il est tentant d’imaginer qu’il avait une signification rituelle ou religieuse pour les anciennes populations qui l’ont érigé.

Des siècles durant, la Pierre Fichade a somnolé sous un manteau de verdure, oubliée par le monde moderne. Ce n’est qu’au XIXe siècle qu’elle a été redécouverte, suscitant l’intérêt des archéologues et des historiens. Depuis lors, elle est devenue une curiosité à voir dans le secteur. Je précise qu’un panneau routier l’indique dans la commune. En 1889, elle a été inscrite aux Monuments Historiques, Bonne découverte !

Sources : Wikipedia, la mairie de Champeix, Sylvie Amblard, Inventaire des mégalithes de la France, 8-Puy-de-Dôme, Paris, CNRS, 1983.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis le centre de Champeix, prendre la départementale 28 en direction de Ludesse. Après une série de virage, on atteint un croisement, prendre à gauche sur une route difficilement carrossable, puis tourner de nouveau à gauche. Après une centaine de mètres, le menhir se situe dans le champ à droite.

A proximité :

  • Site du Marchidial à Champeix
  • Grottes Troglodytiques de Perrier
  • Menhir de Gourdon à Ludesse
  • Tour de Rognon à Grandeyrolles

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 649 172
  • 690 723
  • 737
  • 614
  • 19 juin 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.