La Maison des Têtes de Metz (57)

Au cœur du centre-ville de Metz, la Maison des Têtes, érigée dans la rue En Fournirue, constitue un remarquable exemple de l’architecture de la Renaissance. Son allure imposante témoigne de la prospérité de la bourgeoisie messine au XVIe siècle. Édifiée en 1529 par un riche orfèvre de la région, elle s’inscrit dans le mouvement de construction de nouveaux édifices entrepris par la classe sociale émergente de l’époque.

Bien que la structure du bâtiment conserve des traits médiévaux et gothiques, la décoration extérieure reflète parfaitement l’esprit de la Renaissance. Le millésime 1529, minutieusement gravé dans un écu au-dessus de la porte principale, atteste de l’époque faste de sa construction. La dénomination “Maison des Têtes” trouve son origine dans les cinq têtes sculptées dans la pierre qui ornent sa façade. Trois visages masculins et deux féminins, dont l’identité demeure mystérieuse, semblent représenter des figures importantes de l’histoire messine. Notons que ces sculptures actuelles en plâtre remplacent les originaux, exposés au musée de la Cour d’Or et au musée des beaux-arts de Boston.

La tourelle d’escalier et le tympan de la porte d’entrée témoignent du raffinement artistique de l’époque, arborant un haut-relief dépeignant une chasse au lion. Par ailleurs, les découvertes archéologiques faites lors de la fondation de cet hôtel particulier ont contribué à enrichir son histoire. Aubry et Boissard, au cours de cette année mémorable, mirent au jour d’importants vestiges antiques, soulignant ainsi l’ancienneté du site.

Au fil des siècles, les propriétaires successifs ont laissé leur empreinte dans la cour intérieure de l’hôtel en y intégrant des éléments découverts lors de leurs explorations. En 1843, monsieur Laporte, héritier de cette demeure chargée d’histoire, fit don d’une partie de ces trésors à la bibliothèque de la ville. Un bas-relief gallo-romain, mettant en scène des sauvages luttant contre des lions, orne encore aujourd’hui le fronton de la porte d’entrée, rappelant le talent de l’orfèvre qui l’a magnifiquement intégré.

Les étages de la Maison des Têtes conservent encore aujourd’hui l’agencement caractéristique des hôtels particuliers des XIIe et XIVe siècles, offrant une plongée dans l’histoire architecturale de la ville. La rue En Fournirue tire son appellation des fourneaux qui occupaient autrefois cet espace, servant d’atelier aux orfèvres et forgerons médiévaux.

Classée monument historique depuis le 3 octobre 1929, la Maison des Têtes demeure un témoin vivant du passé glorieux de Metz. Elle incarne l’alliance harmonieuse entre l’ancien et le nouveau, invitant les visiteurs à s’immerger dans l’histoire riche et foisonnante de cette cité chargée de souvenirs. En conclusion, cette demeure, bien que figée dans le temps, continue d’émerveiller les âmes curieuses, témoignant de la grandeur de Metz à travers les siècles.

Adresse : 51 rue En-Fournirue 57000 Metz

  • La Cathédrale Saint-Etienne de Metz
  • Le musée de la Cour d’Or à Metz
  • La maison natale de Paul Verlaine à Metz
  • Les remparts médiévaux de Metz

Statistiques :

  • 1 662 543
  • 697 854
  • 742
  • 630
  • 20 juillet 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Mickaël
    10 décembre 2023
    Reply

    c’est original de voir de telles sculptures sur les façades des maisons. c’est un article qui donne envie de se balader dans Metz pour découvrir d’autres lieux insolites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.