Mystère autour de Foucherans (25)

P1010223

Foucherans est une commune dans le Doubs situé a quelques kilomètres de Tarcenay, à ne pas confondre avec Foucherans dans le Jura. On y trouve une chapelle, et un dolmen, tout deux en rapport avec Saint Maximin.

Maximin était un ermite, il vivait à cet endroit il y a de celà très longtemps au cours du IIIième Siècle. Il fût deuxième évèque de Besançon mais préfèra finir sa vie en s’isolant dans ce bois. Nombreux chrétiens lui rendait visite, doté de pouvoirs thaumaturgiques, il avait le don de guérir ces visiteurs, et les aveugles retrouvaient la vue. Encore aujourd’hui les malades de la goutte peuvent ressentir la puissance du Saint. Il serait mort à Foucherans un 29 mai, peut-être en 290.

Un oratoire a été construit en son honneur, jusqu’en 1410, date à laquelle une chapelle fut érigée. Elle est démolie en 1777 sur les ordres des autorités ecclésiastiques, à cause de trop nombreux abus ( Des marchands ambulant s’installaient autour de l’edifice, des spectacles étaient organisés, les gens dansaient à l’intérieur de la chapelle…).

Finalement, elle est reconstruite en 1865, des pèlerinages d’envergure se poursuivirent jusque dans les années 1950.

P1010224 P1010227

 

 

 

 

 

 

 

Juste en face de la chapelle, au lieu dit « l’Ange gardien » se dresse un dolmen, appelé « la pierre saint maximin », on pense que c’est là ou vivait précisement l’ermite.

P1010230

 

P1010234

On pense que bien avant que le Saint l’utilise comme abris, cette pierre était un autel celtique.

Ce que l’on retrouve dans les écrits à propos de cet endroit est assez surprenant, en effet, on disait qu’il existait une pierre brute sur un vieux chemin a quelques pas du dolmen, des témoins disent que la pierre ressemblait étrangement à Saint Maximin, le terrain s’appelait « Communaux de Saint-maximin ». On raconte également qu’après la mort du Saint, il continuait de se manifester en émettant des colonnes de lumières à travers son tombeau. Encore plus surprenant, et à une époque plus récente, les passants qui se levaient tôt pour se rendre à Besancon, devaient passer prêt de la chapelle avant le lever du jour, ils disaient voir comme des « flammes » à l’intérieur de la chapelle, d’autres y voient des « anges » tournoyer autour de l’édifice.  Les anges étaient parfois accompagnés par le Saint en personne, ils récitaient des prières et finissaient par entrer dans la chapelle, qui donnait l’impression de prendre feu. A la fin de la messe des Anges, tout redevenait obscure et silencieux.

 

A proximité : 

  • Dino zoo à Charbonnières-les-Sapins
  • Grotte de Plaisir fontaine à Bonnevaux du Bas
  • Musée Gustave Courbet à Ornans

 

Pour s’y rendre :  Depuis Tarcenay, prendre la D102 en direction de Trépot (la D102 passe derrière l’église). Au croisement indiquant Foucherans, continuer tout droit quelques dizaines de mètres, puis tourner à gauche, sur une petite route, après une centaine de mètres, vous verrez un panneau sur un arbre indiquant le dolmen, pour se rendre a la chapelle, continuer la petite route.

 

Sur la carte :

cartefoucherans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

foucheransinfo

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *