La tête et la roche des Cuveaux – Eloyes (88)

De retour dans les Vosges pour une randonnée qui s’annonce prometteuse. On rejoint la commune d’Eloyes, et l’on se gare sur les hauteurs de la commune en direction de la Tête des cuveaux.

Départ pédestre depuis le grand parking du lieu-dit “le Frêne”. On suit une petite route goudronnée qui monte sur 900 mètres avec un dénivelé positif de 130 mètres. Puis, on bifurque à droite sur un sentier à travers les bois sur 400 mètres pour rejoindre la Tête des cuveaux à 781 mètres d’altitude.

Sur la dernière partie de l’ascension, on trouve une tour panoramique de 9 mètres de haut qui permet d’admirer la vallée de la Moselle. Une table d’orientation a été installée au sommet de la tour.

Arrivés sur le site des Cuveaux, nous constatons une vingtaine de bassins naturels formés il y a des millénaires par l’eau des ruisseaux qui s’écoulait des glaciers et qui ont érodé la roche. Certaines de ces cuves creusées dans des blocs de grès mesurent jusqu’à 70 centimètres de diamètre. Les adeptes du magnétisme se donnent rendez-vous aux niveaux des cuveaux car un puissant magnétisme s’y dégage. Leurs pendules ont tendance à “s’affoler”. Ils précisent que “l’endroit semble très vibratoire et il a une fonction liée à la guérison”.

Certains férus d’histoire pensent que le site a été fréquenté par d’anciennes civilisations dont le peuple celte des Leuques qui dirigeaient la région avant la conquête des Romains. Il y a d’ailleurs les personnes qui pensent que ce sont des cupules creusées naturellement, et d’autres qui pensent que c’est creusé à la main de l’homme tenant un cailloux et le frottant en effectuant des cercles parfait.

Bonne randonnée !

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Remiremont, partir sur la N57-E23 en direction de St-Narbord, puis d’Eloyes. Sortir à Eloyes et se diriger vers le centre du bourg. Prendre rue de l’église, puis tourner à droite “rue Charles de Gaules”, puis encore à droite “rue de Relanchâtel”. Continuer dans cette rue qui monte jusqu’au grand croisement du Frêne avec parking. On laisse la voiture ici et on entame l’ascension soit par la petite route goudronnée, soit par le sentier à travers bois.

A proximité :

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.