Chapelle Saint-Louis – Tournehem-sur-la-Hem (62)

Nous voici sur les pas d’une chapelle en ruine laissant de nombreux mystères, et de nombreuses énigmes historiques derrière elle. Pour la voir, il faut se rapprocher de Tournehem-sur-la-Hem dans le Pas-de-Calais, se rendre à Guémy puis monter la colline par la D225.

La colline que l’on nomme le Mont-Saint-Louis était dit-on, fréquentée par les druides Gaulois qui montaient pour pratiquer leurs cultes. Chose qui ne serait pas étonnante puisque c’est un point haut et remarquable, où le panorama permet de voir la plaine maritime et l’Artois. Mais comme souvent, aucunes preuves permet de l’affirmer.

On raconte également qu’au 3ième siècle, l’empereur Romain Lucius Septimius Severus Pertinax ou Septime Sévère, aurait camper sur la colline avec son armée avant de rejoindre la Grande-Bretagne..

On se penche maintenant sur la chapelle La date de construction de celle que l’on voit en ruine aujourd’hui est estimée autour du 15ième siècle. Elle a été bâtie par le grand Bâtard Antoine de Bourgogne dans le style gothique flamboyant. On suppose (encore une fois) qu’une ancienne chapelle existait auparavant en lieu et place de celle-ci.

Place cette fois aux mystères qui entourent la colline et la chapelle. Une légende nous expliques que des souterrains existent sous la colline, et ils permettent de rejoindre Calais, Ardres, Saint-Omer et Tournehem. Il s’avère qu’il existe bien des souterrains mais après exploration, on remarque qu’ils rejoignent tout simplement des carrières de craies alentours.

Une légende explique peut être la construction d’une chapelle sur le Mont-Saint-Louis. Elle évoque Louis IX (Saint Louis) qui installe son armée sur les hauteurs de Guémy, tout comme l’a réalisé l’empereur romain au 3ième siècle. Malheureusement, le Roi et ces hommes manquent cruellement d’eau, au point d’être assoiffés et de ne pas pouvoir rendre honneur lors de la prochaine bataille. De colère, Saint-Louis prend son sceptre et tape dans le sol. Ainsi, une eau jaillit miraculeusement du sol. Pour remercier Dieu de ce miracle, Saint-Louis demande à Robert Ier d’Artois (son frère) de bâtir une chapelle à cet endroit.

La fontaine miraculeuse de Saint-Louis permettait de soigner les maladies d’origine tuberculeuse. Après avoir coulé quelques années, le propriétaire du terrain décide de détruire la source. Par un signe divin ? L’homme se meurt en même temps que la source se tarit.

La chapelle est partiellement détruite pendant les guerres franco-espagnoles du XVIème siècle. Elle est restaurée en 1930 grâce au maire de Nortkerque qui lors de sa mort en 1926, offre 10 000 francs pour entreprendre une restauration de la chapelle.

La chapelle est classée en 1913 au titre des monuments naturels.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Tournehem-sur-le-Hem, prendre la départementale 217 en direction de Bonningues-les-Ardres, à la sortie de Tournehem, continuer jusqu’au croisement de Moulin Ninette, puis tourner à droite (D225), passer Guémy, puis monter sur la D225. Au sommet de la colline, un parking se trouve à droite. Traverser la route, monter les escaliers, puis continuer sur 250 mètres pour atteindre la chapelle.

A proximité :

  • Source miraculeuse de Saint-Martin à Licques
  • Tilleul du Crocq à Fiennes
  • Colonne Blanchard à Guînes
  • Ecomusée – St-Joseph Village

Sur la carte :

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.