Borne templière – La pierre croisée – Bure-les-Templiers / Beneuvre (21)

La borne de “la pierre croisée” datée de 1296 et située entre les villages de Bure les Templiers et Beneuvre, en France, est un exemple fascinant de la manière dont les institutions médiévales, en particulier l’Ordre des Templiers, ont cherché à établir et à maintenir l’ordre dans les régions qu’ils contrôlaient.

L’installation de cette borne témoigne des enjeux de pouvoir et de territoire qui existaient à l’époque, alors que les Templiers cherchaient à protéger leurs terres et leurs intérêts contre les prétentions des seigneurs locaux et des autres ordres religieux et militaires.

Cette borne servait de point de rencontre pour les échanges de prisonniers et de condamnés entre les Templiers de Bure et la seigneurie de Grancey le Château. Les accords conclus entre le sire Guillaume, seigneur de Grancey, et Hugues Parent, commandeur général des maisons de la chevalerie du Temple, démontrent l’importance des négociations et des accords dans la résolution des conflits à l’époque.

En vertu de ces accords, les Templiers gardaient la haute, moyenne et basse justice sur leurs terres, villes et fiefs, tandis que le seigneur de Grancey avait le devoir d’exercer la garde partout. Toutefois, si un délit avait été commis par les gens du seigneur de Grancey sur les terres, les villes ou les fiefs des Templiers, ces derniers avaient le pouvoir de les juger et d’exécuter la sentence, suivant la gravité du crime.

Ces transactions et conventions ont été approuvées par Jacques de Molay, le dernier Grand Maître de l’Ordre du Temple. Cette référence est importante car elle illustre la manière dont les institutions médiévales cherchaient à obtenir l’approbation des autorités supérieures pour légitimer leurs décisions et leurs actions.

Les Templiers étaient un ordre de chevaliers médiévaux fondé au 12ème siècle. Ils étaient connus pour leur rôle dans les croisades, ainsi que pour leur influence financière et politique considérable en Europe occidentale. Les bornes templières étaient des pierres dressées qui marquaient les limites des propriétés de l’ordre des Templiers. Ces bornes étaient souvent ornées d’une croix pattée, un symbole associé à l’ordre des Templiers.

Les bornes templières étaient souvent utilisées pour délimiter les propriétés foncières de l’ordre des Templiers, qui étaient souvent vastes et comprenaient des terres agricoles, des forêts et des bâtiments. Ces bornes étaient également utilisées pour marquer les limites des domaines de l’ordre dans les villes et les villages.

Les bornes templières sont aujourd’hui un sujet d’intérêt pour les chercheurs et les passionnés d’histoire, en partie en raison du mystère et de la légende qui les entourent. Certaines personnes pensent que les bornes templières pourraient être liées à des trésors ou à des secrets de l’ordre des Templiers, bien que cela reste une théorie controversée et non prouvée.

Sources : Panneau sur site (archives Départementales de la Côte d'or).

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Bure-les-Templiers, prendre la D959 en direction de Beneuvre. Des panneaux sur cette D959 indiquent la borne templière. Un petit parking se situe 200 mètres après ces panneaux sur la droite de la route (attention aux virages tout de même). Depuis le parking, emprunter le chemin forestier sur 100 mètres puis prendre celui de gauche qui monte directement à la borne.

A proximité :

  • Village remarquable de Bure-les-Templiers
  • Le Trou du Diable à Saint-Broing-les-Moines
  • Menhir le Cheval Gris à Chambain
  • La Pierre-qui-Vire à Curgy-le-Château

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 637 592
  • 684 537
  • 733
  • 596
  • 28 mai 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Ralph
    19 avril 2024
    Reply

    Vu ! au delà de la borne il y a aucun chemin de randonnée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.