Le parc zoologique du Reynou – Le Vigen (87)

Le Parc du Reynou est un parc zoologique situé dans le département de la Haute-Vienne, dans le Limousin, en France. Ouvert au public en 1997, le parc s’étend sur plus de 45 hectares et abrite plus de 600 animaux appartenant à plus de 130 espèces différentes.

Le parc offre aux visiteurs une expérience immersive dans la nature, avec de vastes enclos où les animaux peuvent se déplacer librement et interagir avec leur environnement.

Les visiteurs peuvent voir des animaux tels que des girafes, des ours, des zèbres, des loups, des guépards, des pandas roux, des lions, des suricates, des kangourous et des wallabies, parmi d’autres espèces.

Le parc du Reynou est engagé dans des actions de conservation des espèces menacées et participe à des programmes de reproduction et de réintroduction. Il propose également des activités éducatives pour les visiteurs de tous âges, ainsi que des animations et des événements spéciaux tout au long de l’année.

En explorant les sentiers qui s’étendent sur cinq kilomètres qui conduira les visiteurs au milieu d’arbres plusieurs fois centenaires et à la découverte de plus de 120 essences de plantes, vous pourrez découvrir un superbe parc paysager avec le romantisme du XIXe siècle qui entoure un château datant du XVIIIe siècle ainsi que de vastes espaces où plusieurs espèces cohabitent librement. Depuis 2016, vous avez également la possibilité de passer une nuit inoubliable près des animaux de la plaine africaine dans l’un des 4 lodges qui sont à votre disposition. Il est possible de participer à des activités pédagogiques et ludo-éducatives spécialement conçues pour les plus jeunes.

Le macaque de Barbarie (Macaca sylvanus) est une espèce de singe originaire d’Afrique du Nord et d’Europe du Sud. C’est l’une des deux seules espèces de macaques vivant en dehors de l’Asie, l’autre étant le macaque japonais.

Les macaques de Barbarie sont des animaux sociaux, vivant en groupes hiérarchisés composés de plusieurs femelles, de leurs petits et de quelques mâles adultes. Les mâles sont généralement plus gros que les femelles et ont des canines plus longues, utilisées pour se battre pour le statut social et l’accès aux femelles.

Ces singes ont une grande variété d’aliments dans leur régime alimentaire, notamment des fruits, des graines, des feuilles et des insectes. Ils sont également connus pour leur capacité à casser des coquillages pour accéder à la chair à l’intérieur, une compétence qui n’est partagée que par quelques espèces de primates.

Malheureusement, le macaque de Barbarie est considéré comme une espèce en danger, principalement en raison de la destruction de son habitat naturel et de la chasse illégale pour la viande et le commerce des animaux de compagnie. Certaines populations sont également menacées par les maladies infectieuses transmises par les humains.

Il est important de protéger les macaques de Barbarie et leur habitat naturel pour préserver cette espèce fascinante et importante dans les écosystèmes où elle vit.

Saviez-vous que les rayures des zèbres servent à les protéger des mouches piqueuses ?

En effet, les zèbres vivent dans des régions où les mouches piqueuses, comme les taons, sont très présentes. Ces insectes piqueurs peuvent transmettre des maladies graves aux zèbres, ce qui peut affecter leur santé et leur survie.

Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer comment les rayures peuvent aider les zèbres à repousser les mouches. L’une d’entre elles suggère que les rayures perturbent les mouches en créant des interférences visuelles, tandis qu’une autre théorie suggère que les rayures génèrent des signaux thermiques qui repoussent les mouches.

Les kangourous de Bennett (Macropus rufus) sont normalement de couleur rouge-brun, mais les albinos ont une couleur blanche ou crème en raison d’une mutation génétique.

Les kangourous albinos de Bennett sont extrêmement rares dans la nature, car leur couleur blanche les rend plus vulnérables aux prédateurs et réduit leur capacité à se camoufler dans leur environnement. En outre, leur peau claire les rend également plus sensibles aux rayons UV, ce qui peut causer des problèmes de santé.

Cependant, les kangourous albinos de Bennett sont très prisés des zoos et des parcs animaliers, en raison de leur rareté et de leur apparence unique. Bien que leur survie dans la nature soit difficile, ils peuvent prospérer dans un environnement contrôlé et protégé.

En fin de compte, les kangourous albinos de Bennett sont une curiosité intéressante et rare de la nature, mais leur survie à long terme dépend de la protection et de la gestion de leur habitat naturel.

Une anecdote intéressante à propos du hibou grand-duc est liée à sa capacité à chasser dans l’obscurité. Contrairement à d’autres oiseaux de proie qui ont une vision diurne très développée, le hibou grand-duc a une vision nocturne exceptionnelle qui lui permet de chasser efficacement dans l’obscurité totale.

Cependant, une étude menée par des chercheurs allemands a révélé que le hibou grand-duc utilise également un autre sens pour localiser ses proies la nuit : le son. En effet, ces oiseaux ont des oreilles très sensibles et placées de manière asymétrique sur leur tête, ce qui leur permet de détecter les sons de façon très précise. Ils peuvent ainsi localiser leur proie en utilisant l’effet de son binaural, qui leur permet de déterminer la position de la source sonore avec une grande précision.

Les suricates (Suricata suricatta) sont des animaux fascinants, connus pour leur comportement social complexe et leur capacité à travailler en équipe pour survivre dans les conditions difficiles du désert.

Une anecdote intéressante sur les suricates est leur méthode de surveillance de leur environnement pour détecter les prédateurs. Les suricates ont un comportement appelé “sentinelle”, où un membre du groupe se place sur une position élevée et surveille les alentours pour prévenir les autres membres du groupe de tout danger potentiel.

Ce comportement de surveillance est essentiel pour la survie des suricates, car ils vivent dans des zones exposées aux prédateurs tels que les rapaces et les serpents. La sentinelle se tient sur ses pattes arrière pour obtenir une vue panoramique, et émet des cris d’alerte pour avertir les autres membres du groupe en cas de danger. Cette méthode de surveillance permet aux suricates de détecter les prédateurs à temps pour éviter une attaque.

De plus, les suricates ont un système de communication très développé, avec des cris spécifiques pour différents types de dangers, ce qui leur permet de réagir rapidement et efficacement en cas de menace. Cette communication efficace et leur comportement de surveillance sophistiqué sont deux des principales raisons pour lesquelles les suricates sont souvent considérés comme l’un des animaux les plus sociaux et les plus coopératifs de la nature.

Les perruches ondulées sont connues pour leur capacité à imiter les sons qu’elles entendent dans leur environnement, y compris les sons humains. Avec de la patience et de la formation, certains propriétaires de perruches ondulées ont réussi à apprendre à leurs oiseaux de compagnie à dire des mots simples, comme leur nom ou des phrases courtes.

Cependant, il est important de noter que tous les oiseaux ne sont pas capables d’apprendre à parler, et que cela dépend en grande partie de la personnalité et de la disposition individuelles de chaque oiseau. Les perruches ondulées ont également une gamme vocale naturelle, et il est important de respecter leur propre langage et de ne pas les forcer à parler si cela ne leur convient pas.

Historique du château :

Au parc zoo du Reynou, on peut voir un magnifique château du 18ième siècle classé Monument Historique.

  • Le domaine a été créé au 18ème siècle par Jean Peyroche.
  • En 1841, le domaine a été reconstruit.
  • En 1854, la famille Guillet a acheté la propriété.
  • En 1873, la famille Haviland a acheté la propriété pour en faire une résidence de villégiature.
  • En 1881, Charles Edouard Haviland a hérité du château de sa première femme, Marie Guillet.
  • En 1894-1895, Charles Edouard Haviland a effectué d’importants travaux d’agrandissement et de création de pavillons, ainsi que la réalisation de plans d’eau et de rocailles.
  • En 1991, le domaine a été acheté par une société japonaise qui l’a laissé à l’abandon.
  • En novembre 1996, le domaine a été racheté par la SA du Reynou et a découvert un parc paysager classé monument historique qui avait été abandonné.
  • Le 1er juillet 1997, le Parc & Zoo du Reynou a été ouvert au public.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Limoges, prendre la D704. Avant d’arriver sur la commune de Le Vigen, tourner à gauche sur la D65, puis à droite au prochaine croisement, rouler jusqu’au parking. Depuis l’autoroute A20 – Sortie 37 en venant de Paris ou 38 en venant de Toulouse.

Adresse : Route de la Borie 87110 LE VIGEN

Téléphone : 05 55 00 40 00

Email : parczooreynou@wanadoo.fr

Site : http://www.parczooreynou.com

A proximité :

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 614 822
  • 672 082
  • 725
  • 521
  • 13 avril 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Valérie et Arnaud
    3 novembre 2023
    Reply

    C’est un très joli parc animalier qui plaît autant aux petits qu’aux grands. De plus le château permet de pouvoir se détendre et reprendre des force car le parc est tout de même assez grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.