Eglise ruinée de Sézéria – Orgelet (39)

L’église de l’Assomption-de-Notre-Dame de Sézéria, située dans le hameau de Sézéria sur le territoire de la commune d’Orgelet, en France, est un témoignage poignant de l’histoire et du patrimoine de la région d’Orgelet. Autrefois dédiée au culte catholique, cette église abandonnée est aujourd’hui en ruines, mais conserve un charme mystérieux. Son nom, Sézéria, pourrait trouver ses origines dans le passé de la région, où César lui-même aurait pris possession de la position stratégique du Châtelet, donnant ainsi son nom à la bourgade gauloise qui s’étendait dans la plaine. Cesarae devient alors Sézéria. Alphonse Rousset précise en 1858 que Sézéria existait déjà depuis le Xième siècle mais que l’on ne connaît pas son origine. La justice dépendant de la seigneurie d’Orgelet. Le seigneur de Dramelay, Etienne de Dramelay obtient le fief de Sézéria en 1266 alors qu’il appartenait auparavant à Ponce III sire de Clairvaux..

Gabriel Gravier quant à lui, raconte qu’il existait bien une bourgade Gauloise, vers là où nait la Thoreigne, qui s’appelait initialement “la Barre” et qu’une forteresse au châtelet avait été construite dans le but de la protéger. Les découvertes archéologiques ont été généreuses : de nombreux tumuli (dont un immense à l’Etang-de-l-Ecole), des vestiges de voies romaines, J’avais entendu dire que le lieu était légendaire, Gabriel Gravier & Rousset le confirment, les gens du coin disaient voir des formes blanches danser dans la plaine (qui à l’époque ressemblait à un marécage). Certains disaient voir des dames blanches, que l’on nommait également, des lavandières fantomatique.

Description de l’église : L’église que l’on voit aujourd’hui a gardé son aspect du 15ième avec quelques restaurations du 17ième et du 19ième siècle. Elle se compose d’une grosse tour carré servant de clocher. D’une nef voûtée à trois travées. Le cœur, qui n’est que le prolongement de la nef et d’une grande chapelle voutée à plein cintre qu’éclaire une fenêtre du style ogival flamboyant. Cette chapelle était l’église primitive. A côté du cimetière qui entoure cet édifice, était le presbytère dont il ne reste plus que des ruines.

Remontant au XIIe siècle, l’église de Sézéria était autrefois le siège d’une paroisse importante dépendant de l’abbaye de Château Chalon. Au fil des siècles, cette église romane a été modifiée et restaurée, témoignant des différentes époques de son existence. Malheureusement, les querelles et les litiges ont marqué son histoire, avec des débats sur la réparation de l’église et des tentatives de déplacement des structures vers d’autres villages environnants. En 1874, l’église de Moutonne remplace celle de Sézéria, De nos jours, l’église de Sézéria s’élève dans un état de ruine, se tenant solitaire au milieu de la plaine où des tumulus parsèment le paysage. Malgré sa dégradation, elle reste inscrite sur l’inventaire historique supplémentaire des monuments depuis avril 1998,

Les gens du coin l’appelle encore “la chapelle”, mais il s’agit bien d’une église.

Accès intérieur interdit ! Merci de respecter le lieu fragile et dangereux dans son intégralité.

Sources : Dictionnaire géographique, historique, et statistique des communes de la Franche-Comté et des hameaux qui en dépendent, classés par départment
département du Jura · Volume 4 Alphonse Rousset · 1856 ; l'ASPHOR - Association de Sauvegarde du Patrimoine Historique et naturel d'Orgelet et sa Région. Franche-Comté, pays des légendes (2). Arrondissements de ... Gabriel Gravel.

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis Orgelet, prendre la départementale 2 en direction de Beffia. A la sortie d’Orgelet, peu après avoir dépassé les terrains de foot, prendre à gauche au croisement (D165), puis au centre de Sézéria, tourner à droite “Rue de la Chapelle”..

A proximité :

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 645 960
  • 688 831
  • 736
  • 614
  • 14 juin 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Philippe
    19 janvier 2024
    Reply

    J’aime beaucoup votre article. Les photos sont très belles et votre texte permet de mieux connaître l’histoire de ce lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.