Pierre d’Autel – Saint-maurice-crillat (39)

La Pierre d’Autel est un petit trésor méconnu qui a récemment attiré notre attention lors de notre visite près du lac de Bonlieu, non loin des rochers de la Ronde. Son histoire a été révélée par Léon Baille lors d’une séance de la Société d’Emulation du Jura, le 9 octobre 1913. M. Girardot, conservateur du musée de Lons-le-Saunier, a souligné que la Pierre d’Autel était mentionnée par Dom. P. Benoit dans l’Histoire de l’Abbaye et de la Terre de Saint-Claude. Cependant, Léon Baille mérite d’être crédité pour l’avoir mis en évidence, dégageant le site des broussailles qui l’avaient dissimulé, avec l’aide de M. Bourgeois, le propriétaire, et pour avoir attiré à nouveau l’attention des archéologues sur cet important vestige de l’époque celtique, dont la forme rappelle plutôt celle d’un dolmen que celle d’un menhir.

“Au VIe siècle, les bois s’étendaient jusqu’au lac, projetant leur ombre paisible sur ses eaux calmes. Il paraît que cet endroit a servi de lieu de rassemblement pour les Gaulois qui habitaient la Combe d’Ain. À deux cents mètres du lac, on peut encore observer une énorme pierre, soigneusement placée par la main de l’homme au milieu d’un champ. Elle est orientée et inclinée vers le nord, à la manière des autels celtiques. Les habitants la nomment “la pierre de l’autel”, et le champ où elle se trouve est appelé “le champ de l’autel.”

Lors de notre exploration sur place, nous avons pu recueillir quelques informations supplémentaires. La Pierre d’Autel possède un périmètre de 7,30 mètres et s’élève à 0,80 mètre au-dessus du sol. Sa surface plane adopte la forme d’un hexagone irrégulier. Deux signes en forme de X sont gravés dans la pierre, l’un mesurant 0,754 mètre de longueur sur 0,50 mètre de largeur, et l’autre 0,49 mètre sur 0,43 mètre.

La Pierre d’Autel, avec sa forme énigmatique rappelant un dolmen celtique, suscite de nombreuses spéculations quant à son utilisation ancestrale. De par sa nature et sa localisation, il est tout à fait plausible d’imaginer que cette pierre ait été le témoin de cérémonies, voire même de sacrifices, dans les temps anciens. Les croyances et rituels celtes étaient souvent liés à des sites sacrés, et la Pierre d’Autel, avec son aspect imposant et ses gravures mystérieuses, pourrait bien avoir été un lieu de célébration et de connexion spirituelle.

Au fil des siècles, avec l’avènement du christianisme, de nombreux sites païens ont été christianisés, intégrant les nouvelles croyances et pratiques religieuses. Il est donc possible que la Pierre d’Autel ait été réutilisée à des fins chrétiennes, comme lieu de prière ou de commémoration. Cette christianisation des anciens sites sacrés était courante à cette époque de transition et témoigne de la volonté d’harmoniser les anciennes traditions avec la nouvelle religion.

Au-delà de sa signification religieuse, la Pierre d’Autel a également joué un rôle administratif. En 1545, elle marquait la limite entre la propriété des Chartreux de Bonlieu et celle de la co-seigneurie de Saint Maurice. À une époque où les frontières territoriales étaient déterminantes, cette pierre était un repère précieux pour délimiter les domaines de chacun.

Ainsi, la Pierre d’Autel a connu différentes fonctions au cours de son histoire. De témoin de pratiques celtiques mystérieuses à symbole de la fusion entre paganisme et christianisme, en passant par un repère administratif, elle incarne l’évolution des croyances, des pratiques et des structures sociales au fil du temps

Son importance historique et son caractère unique dans la région du Jura en font un site qui mérite d’être vu et préservé. Espérons que des mesures seront prises pour classer cet héritage.

Sources : Histoire de l'Abbaye et de la Terre de Saint-Claude - Paul Benoit · 1890, Bulletin de la Société préhistorique française - Volume 42 - Page 147
 , Société préhistorique française · 1945 , Mémoires de la Société d'émulation du Jura - Volume 46 - Page vii
 1914 

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Le mieux étant de se rendre directement à Bonlieu dans le Jura et de se garer sur le parking du bord du lac de Bonlieu. Contourner le lac pour récupérer la route forestière (pas celle de la Ronde); continuer sur cette route forestière sur 400 mètres puis tourner à gauche, la pierre d’Autel se situe à 100 mètres.

A proximité :

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 633 513
  • 682 170
  • 731
  • 584
  • 19 mai 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Un commentaire

  1. Charles
    4 novembre 2023
    Reply

    Cette belle pierre se mérite, il n’est pas donné a tout le monde de pouvoir l’admirer tant elle est perdue en pleine forêt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.