Site archéologique du Vernay – Saint-Romain-de-Jalionas (38)

Le site archéologique du Vernay est un trésor historique situé dans la commune de Saint-Romain-de-Jalionas, dans le département de l’Isère, en France. Témoin d’une occupation remarquable au fil des siècles, ce vaste site de fouilles s’étend sur une période allant d’environ 450 av. J.-C. (Tène gauloise) jusqu’au 15ème siècle (Moyen Âge tardif).

L’établissement aristocratique du Vernay a connu une occupation continue et importante, surtout pendant l’Antiquité, où une villa de grande taille s’est développée dès le milieu du 1er siècle av. J.-C. Cette villa gallo-romaine s’étendait sur 13 hectares et prospéra jusqu’à la fin de l’Empire. Cependant, son évolution se divise en deux phases successives séparées par une destruction totale vers 15 apr. J.-C.

La pièce maîtresse du site archéologique est un palais rural gallo-romain, exceptionnel de par sa taille et son luxe, situé sur une superficie de 2,5 hectares. Au sein de ce palais se déploie un réseau sophistiqué d’égouts, une piscine spacieuse de 20 mètres sur 6, un moulin hydraulique ainsi qu’un complexe thermal équipé d’un ingénieux système de chauffage par hypocauste.. Le système de chauffage par hypocauste romain, consistait à chauffer les bâtiments en faisant circuler l’air chaud d’un foyer sous le sol à travers des canaux et des piles de briques. Le sol agissait comme un radiateur, chauffant ainsi les pièces. Certains murs creux étaient également utilisés pour propager la chaleur. Ce système permettait une distribution uniforme de la chaleur dans les bâtiments et a été principalement utilisé dans les thermes et les villas romaines, mais réservé aux structures publiques ou aux riches propriétaires en raison de sa complexité et de son coût.

Niché au cœur d’une zone agricole humide et éloigné des habitations, le site est délimité par le paisible ruisseau du Girondan.

Le Vernay tire son nom de l’ancien terme gaulois “Vernai,” signifiant une aulnaie. Les fouilles archéologiques ont mis en évidence des édifices d’une première villa qui ont été réutilisés et intégrés à la deuxième villa, qui deviendra le palais gallo-romain.

La richesse et la prospérité du site demeurent une énigme pour les historiens, car il se trouve dans une région hostile, marécageuse, mais malgré cela, il a été continuellement habité et exploité. Les différentes vagues d’invasions n’ont pas fait fuir les habitants, ce qui en fait un lieu d’étude fascinant pour comprendre les relations sociales entre les propriétaires fonciers et les paysans, ainsi que les modes d’exploitation à travers les différentes périodes.

Le Vernay est également intéressant du point de vue architectural, car il a connu des transformations au fil du temps, passant d’une ferme gauloise à une villa gallo-romaine, puis à un palais impressionnant avec des installations luxueuses.

En raison des découvertes importantes sur le site, telles que des foyers de l’âge du bronze et des éléments de la vie quotidienne des Gaulois, le Vernay est classé monument historique depuis le 18 juin 1984.

Les Allobroges étaient un peuple celtique dans la région future de Savoie et de l’Isère. Ils formaient une confédération de tribus avec Vienne comme capitale. Réputés pour être de bons guerriers, ils fournissaient des mercenaires appelés Gésates. Après la conquête romaine en -121, ils se sont rebellés plusieurs fois contre l’occupation et les impôts. Leur réputation n’était pas toujours positive, étant parfois qualifiés de barbares et incultes.

La chronologie du site :

  • 150 av. J.-C. : Attestation d’une ferme gauloise à l’emplacement du futur site du Vernay.
  • 40 av. J.-C. : Construction d’une première villa gallo-romaine, marquant la transformation de l’exploitation agricole gauloise en villa selon les canons romains de construction.
  • 15 apr. J.-C. : La villa gallo-romaine est remplacée par un palais d’une taille exceptionnelle pour l’époque, couvrant 2,5 hectares. Ce palais possède des installations de luxe, comme un complexe thermal, une piscine et un chauffage central, indiquant une probable propriété d’aristocrates fortunés.
  • IVe siècle : Édification d’une chapelle chrétienne à l’intérieur de la villa gallo-romaine.
  • 450 apr. J.-C. : Le palais rural est démantelé, marquant la fin de son occupation.
  • XIIe siècle : Un château delphinal a été érigé à l’emplacement actuel du cimetière.
  • 1430 : Le château a été démoli pendant la guerre delphino-savoyarde.
  • XIXe siècle : Des fragments de statues et de mosaïques ont été trouvés dans le cimetière.
  • En 1967, un fragment de mur et une amphore sont découverts, et des fouilles amateurs sont menées par Roger Pinet.
  • À partir du milieu des années 1970, les fouilles sont reprises par Aloys Dufourg jusqu’en 1979.
  • En 1985, des fouilles de sauvetage sont entreprises par Robert Royet (DRAC) pour permettre l’agrandissement du cimetière.
  • En 1995, les fouilles programmées débutent.

Le site du Vernay a donc été occupé successivement par une ferme gauloise, une villa gallo-romaine, un palais rural d’exception, une chapelle chrétienne, un château delphinal et a ensuite été utilisé comme cimetière paroissial. Cette chronologie témoigne de l’occupation continue et de l’évolution de ce site archéologique remarquable sur une période allant de l’âge du fer à l’époque médiévale.

Sources : Robert et Elvyre Royet - Saint-Romain-de-Jalionas – Le Vernai, Wikipédia, 
L'Association pour l'Histoire et l'Archéologie
 Site du VERNAI
 - Saint - Romain - de - Jalionas : Site web

Quelques photos :

Pour s’y rendre :

Depuis le centre de Saint-Romain-de-Janolias, prendre la rue du Stade pour rejoindre la D55. Prendre à gauche et rouler jusqu’au rond point, prendre la seconde sortie, puis, prendre immédiatement la première à gauche. continuer tout droit, rue de l’église, jusqu’au site archéologique.

A proximité :

  • Village pittoresque de Crémieu
  • Site archéologique de Larina à Hières-sur-Amby
  • Grotte de la Balme à Balme-les-Grottes

Sur la carte :

Statistiques :

  • 1 649 285
  • 690 777
  • 737
  • 614
  • 19 juin 2024

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Mysteres

Méta

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.